C’est l’heure du BIM : Vingt ans pour Lelandais, « oui » au pass sanitaire et risque de « guerre » en Israël

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Nordahl Lelandais lors du second jour de son procès devant les assises de la Savoie.
Nordahl Lelandais lors du second jour de son procès devant les assises de la Savoie. — Marie WILLIAMS / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Nordhal Lelandais écope de vingt ans de prison pour le meurtre d’Arthur Noyer

Dans l’affaire du meurtre d’Arthur Noyer, les jurés, qui ont délibéré plus de 7 heures, semblent avoir cherché un compromis. Jugé devant la cour d’assises de la Savoie, Nordahl Lelandais a été condamné mardi à une peine de 20 ans de prison, assortie d’une période de sûreté des deux-tiers, pour la mort du jeune militaire en avril 2017. Si l’ancien maître-chien a été reconnu coupable d’avoir volontairement tué Arthur Noyer, il a échappé à la peine maximale demandée un peu plus tôt par l’avocate générale. Son avocat, Me Alain Jakubowicz, a logiquement indiqué qu’il ne fera pas appel.

L’Assemblée nationale valide le pass sanitaire après un nouveau vote

Le gouvernement peut souffler. L’Assemblée nationale a cette fois bel et bien donné son feu vert au pass sanitaire. Dans la nuit de mardi à mercredi, à l’issue d’un second vote, les députés ont en effet voté pour l’article clé du projet de loi de sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire, comprenant le controversé pass sanitaire. Par 205 voix pour et 85 contre, les députés ont donc finalement dit « oui » en adoptant l’article premier du texte. Plus tôt dans la soirée mardi, et contre toute attente, l’Assemblée s’était prononcée contre, le MoDem ayant lâché LREM pour protester contre le flou du texte. Si la fronde est terminée, le revers, temporaire, reste très symbolique pour l’exécutif et ses méthodes.

Israël et le Hamas se dirigent vers une « guerre à grande échelle »

Vers quoi se dirige le Proche-Orient ? La crainte du pire est de plus en plus présente alors que l’escalade militaire entre le Hamas et Israël s’intensifiait dans la nuit de mardi à mercredi. L’émissaire de l’ONU a même mis en garde face à un risque de « guerre à grande échelle », alors que le Conseil de sécurité des nations unies doit se réunir en urgence mercredi. Dans la nuit, le Premier ministre israélien Benjamin Nethanyahou a décrété l’état d’urgence dans la ville de Lod, théâtre ces dernières heures selon la police « d’émeutes » de la minorité arabe. Et il a assuré que l’Etat hébreu allait « intensifier » son action militaire.