Bordeaux : Un policier ouvre le feu sur une femme qui venait de poignarder un de ses collègues

ENQUETE Un policier a ouvert le feu sur une femme qui venait de poignarder un de ses collègues, ce lundi soir lors d’une intervention à Bordeaux

Elsa Provenzano et Mickaël Bosredon

— 

Une femme a été tuée par balle par un policier, alors qu'elle venait de poignarder un de ses collègues, ce lundi soir à Bordeaux.
Une femme a été tuée par balle par un policier, alors qu'elle venait de poignarder un de ses collègues, ce lundi soir à Bordeaux. — Elsa Provenzano/20Minutes

Une femme grièvement blessée à la tête et en urgence absolue. Lundi soir à Bordeaux, un policier de la BAC a ouvert le feu sur une femme d’une trentaine d’années. Le fonctionnaire était en état de légitime défense, selon les premiers éléments de l’enquête.

Les forces de l’ordre sont intervenues impasse Laurendon, près de la rue de Pessac, après une alerte du Samu, alors que la femme « en état de démence » menaçait son mari avec un couteau.

A leur arrivée sur place, la femme était retranchée dans une pièce de son domicile. Elle tenait un couteau dans chaque main. La police faisait alors usage d’un lanceur de balle de défense (LBD) mais la femme se relevait aussitôt et plantait un couteau dans un membre inférieur d’un policier, « ce qui va générer un tir de riposte d’un second policier, qui va atteindre cette dame », a précisé la police, blessant grièvement la victime au niveau de la tête. Déclarée morte dans un premier temps, la femme a en fait été transportée en urgence absolue au CHU Pellegrin. Le policier touché a été blessé sans gravité au niveau de la cuisse, selon nos informations.

Suivie pour psychiatrie

La femme avait « un profil psychologique instable, et suivait un traitement », dit-on de source policière. Selon une source proche du dossier, elle était suivie en psychiatrie pour schizophrénie.

Le parquet du tribunal judiciaire de Bordeaux s’est rendu sur place. L’enquête a été confiée par le parquet à la police judiciaire et l’IGPN (Inspection générale de la Police nationale) a été saisie, selon la police.