Finistère : Des tags d’insultes retrouvés sur la gendarmerie de Douarnenez

DEGRADATIONS C'est la seconde fois que le bâtiment est le théâtre de messages haineux

C.A.

— 

Illustration d'un gendarme, ici à Rennes.
Illustration d'un gendarme, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

« Merci d’avoir repeint ». Le ou les auteurs des tags retrouvés sur les murs de la gendarmerie de Douarnenez, dans le Finistère, apprécient visiblement l’ironie. Ce lundi matin, les forces de l’ordre ont découvert plusieurs messages haineux sur l’enceinte de leur bâtiment, tachée de peinture noire.

« Pas de justice, pas de paix ». « Des lois qui favorisent les plus riches ». « Gouvernement de bourgeois incompétents ». Ou encore. « Protégés par une police raciste ». Et plus légèrement. « Hello Kitty ». Voici le genre de messages que les gendarmes ont découvert ce lundi à l’arrivée à la gendarmerie, comme le montrent les photos prises par Ouest-France.

Sur place, un technicien d’investigation criminelle est venu effectuer des relevés pour tenter d’identifier les auteurs de ces messages. Une enquête a été ouverte. Les messages visant les forces de l’ordre se multiplient en France et plusieurs enquêtes sont en cours. Ces tags interviennent alors que la colère gronde chez les policiers et gendarmes, choqués par la mort de plusieurs agents lors d’attaques terroristes comme à Rambouillet ou lors d’un contrôle d’un point de deal à Avignon.