Montauban : Patron des urgences et vice-président du département, Pierre Mardegan est décédé

DISPARITION Le patron des urgences de l’hôpital de Montauban, par ailleurs acteur de la vie politique local, est décédé à 63 ans d’une longue maladie

B.C.

— 

Pierre Mardegan, le candidat à la mairie de Montauban soutenu par LREM, n'ira pas au second tour.
Pierre Mardegan, le candidat à la mairie de Montauban soutenu par LREM, n'ira pas au second tour. — Osons Montauban Facebook

Il était une figure reconnue du monde médical montalbanais et, depuis quelques années, de la politique du Tarn-et-Garonne. Pierre Mardegan, patron des urgences de l’hôpital de Montauban​, et vice-président du conseil départemental, est décédé ce dimanche à l’âge de 63 ans d’une longue maladie.

Il s’était lancé dans l’arène de la vie publique en 2015, lors des élections départementales, en binôme avec Brigitte Barèges (LR). Il avait alors pris une direction différente de celle de l’ex-maire de la Cité d’Ingres, au gré des alliances politiques. Deux ans plus tard, il avait brigué le poste de député sous la bannière En Marche, battu au second tour par la socialiste sortante, Valérie Rabault.

« Un grand nom de la médecine d'urgence »

L’an dernier, il s'était lancé dans la bataille des municipales, soutenu par LREM et l’UDI, face à son ancienne alliée Brigitte Barèges. Arrivé au second tour, il s’était retiré se refusant à des « alliances contre-nature ».

« Il était particulièrement apprécié pour ses qualités humaines et son impressionnante capacité de travail », a réagi ce dimanche le sénateur du Tarn-et-Garonne, Pierre-Antoine Levi. Pour l’ancien patron du Samu 31, Jean-Louis Ducassé, c’était « un grand nom de la médecine d’urgence en France ».