Ramadan : Les rassemblements dans les stades interdits pour l’Aïd-el-Fitr

RELIGION En 2020, quelques municipalités, notamment en Ile-de-France, avaient autorisé les musulmans à se rassembler dans des stades pour la prière de l’Aïd-el-Fitr

20 Minutes avec AFP

— 

Ramadan : Les rassemblements dans les stades interdits pour l’Aïd el-Fitr (Illustration)
Ramadan : Les rassemblements dans les stades interdits pour l’Aïd el-Fitr (Illustration) — ISA HARSIN/SIPA

Commencé le 13 avril, le ramadan doit se terminer le 13 mai. Mais l’Aïd-el-Fitr se célébrera à nouveau confiné cette année. Le ministère de l’Intérieur a demandé à ses services de veiller à ce que les rassemblements dans les stades ou les salles communales ne soient pas autorisés pour la prière de fin du ramadan, en raison du contexte sanitaire dû au Covid-19.

En 2020, quelques municipalités, notamment en Ile-de-France, avaient autorisé les musulmans à se rassembler dans des stades, en plein air, pour la prière de l’Aïd-el-Fitr, la « fête de la rupture du jeûne ».

Multiplier les offices dans la journée

« La mise à disposition d’établissement recevant du public ne saurait être envisagée », une mesure « qui concerne l’ensemble des établissements sportifs, qu’ils soient couverts ou de plein air », indique une note d’instruction d’un préfet envoyée aux mairies de son département, dont l’AFP s’est procuré une copie.

« Je peux comprendre qu’il y ait une volonté de ne pas encourager les rassemblements », a réagi Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman auprès de l’AFP après avoir, la semaine dernière appelé les mosquées « à se rapprocher de leurs municipalités afin de pouvoir célébrer la prière de l’Aïd dans des espaces ouverts ».

Mohammed Moussaoui a invité les mosquées suffisamment grandes pour respecter les consignes sanitaires à multiplier les offices dans la journée de jeudi.