Déconfinement : Les zoos français pourront rouvrir le 19 mai, les parcs d'attractions le 9 juin

CORONAVIRUS « Les activités de plein air, les zoos, avec quelques espaces du type aquarium, etc » pourront accueillir du public dès le 19 mai

20 Minutes avec AFP

— 

Au zoo de Saint-Martin-la-Plaine, situé entre Lyon et Saint-Etienne.
Au zoo de Saint-Martin-la-Plaine, situé entre Lyon et Saint-Etienne. — Bony / Sipa

Le 19 mai, les activités de plein air des parcs à thèmes, telles que les zoos, pourront rouvrir, mais il faudra attendre le 9 juin pour les attractions, comme les fêtes foraines, a annoncé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, sur RMC ce jeudi matin.

Les « parcs à thème pourront rouvrir dès le 19 mai », a indiqué Jean-Baptiste Lemoyne, précisant que cette décision concernait « les activités de plein air, les zoos, avec quelques espaces du type aquarium, etc. » Mais « les attractions en elles-mêmes, au sens juridique du terme, ce sera le 9 juin », de même que les fêtes foraines, a-t-il ajouté.

« On ne voit pas quelle est la distinction entre parc à thème et parc d’attractions »

Concrètement, des parcs sans attractions, comme par exemple les parcs animaliers, rouvriront avec des jauges réduites, tandis que des parcs composés essentiellement d’attractions pourraient choisir d’attendre le 9 juin, puisqu’ils ne pourront pas rouvrir les attractions elles-mêmes avant cette date, précise-t-on au ministère. « On ne comprend pas et on ne voit pas quelle est la distinction entre parc à thème et parc d’attractions », a réagi la Compagnie des Alpes, propriétaire notamment du Parc Astérix, dont elle n’a pas encore fixé la date de réouverture. « On est en train d’essayer d’éclaircir les choses. »

Le secrétaire d’Etat a par ailleurs indiqué travailler « avec le ministère de la Santé » à la vaccination des Français sur leur lieu de vacances, en allouant des doses « en fonction de la fréquentation des départements ». « Il est important que les Français qui peut-être auront reçu leur première dose dans leur département de résidence puissent recevoir leur deuxième dose sur leur lieu de vacances », a-t-il indiqué.

Près de 28 millions d’euros d’aides au secteur

Les aides au secteur du tourisme continueront, a également assuré Jean-Baptiste Lemoyne, jugeant que « la reprise va être progressive, avec des chiffres d’affaires qui vont remonter progressivement ». « On est en train de calibrer les dispositifs pour la reprise pour les mois de juin, de juillet, d’août » avec les différentes filières. « Il ne s’agit pas d’un coup d’un seul d’arrêter tout cela et que ces entreprises fassent faillite. L’Etat continuera d’être là », a-t-il ajouté.

Les aides au secteur du tourisme ont représenté jusqu’ici « 28 milliards d’euros de mesures de soutien qui sont venues aider ces professionnels à passer le cap : ça a été de l’activité partielle, des prêts garantis par l’Etat, le fonds de solidarité », a indiqué Jean-Baptiste Lemoyne.