Coronavirus en Inde : Des villageois ont-ils chassé des équipes de vaccination à coups de pierre ? La vidéo est détournée

FAKE OFF Ils se sont en réalité attaqués à des policiers qui tentaient de mettre fin à un rassemblement de plusieurs centaines de personnes contraire aux mesures sanitaires en vigueur

Tom Hollmann

— 

Une personne se fait tester contre le Covid-19 en Inde, en mai 2021 (Illustration)
Une personne se fait tester contre le Covid-19 en Inde, en mai 2021 (Illustration) — Shaukat Ahmed/Pacific Press/Shut
  • Un lecteur de 20 Minutes a demandé à la rubrique « Fake Off» de vérifier l'authenticité d’une vidéo selon laquelle des Indiens auraient violemment chassé les équipes de vaccination anti-Covid-19 de leur village.
  • D’après les médias locaux, la police tentait en fait de mettre fin à un rassemblement de plusieurs centaines de personnes alors que l’épidémie de Covid-19 fait rage en Inde.
  • « Cette vidéo n’a rien à voir avec la vaccination », a indiqué la police locale à India Today.

Des villageois indiens ont-ils chassé des équipes de vaccination contre le  Covid-19 à coups de pierres ? Alors que le pays est en proie à une terrible flambée épidémique, un lecteur de 20 Minutes a demandé à la rubrique Fake Off de vérifier l’authenticité d’une vidéo qui circule sur WhatsApp et les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo d’une durée d’une minute, supposément tournée en Inde, il est possible d’observer une foule s’en prendre violemment à quelques hommes en uniforme beige et en camouflage militaire. Sous la menace des protestataires, qui les poursuivent et leur jettent des pierres, ces hommes rejoignent leur véhicule prennent la fuite. D’après la personne qui a publié cette vidéo, ces « villageois virent les équipes de vaccination mortifère ».

Si cette affirmation a été reprise dans de nombreuses publications à l’internationale, que ce soit sur Facebook ou sur Twitter, la raison de la colère de ces villageois est pourtant toute autre. 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

Grâce à des captures d’écran de la vidéo et à une recherche d’images inversée, il est possible de retrouver le contexte à cette séquence. La vidéo a ainsi été publiée dans un article de la chaîne de télévision indienne New Delhi Television (NDTV) le 23 avril dernier. Selon cette dernière, les images ont été tournées dans un village de l’Etat indien du Jharkhand, près de la ville de Saraikela.

D’après la NDTV, « un agent de l’administration locale et un groupe de policiers ont été attaqués […] alors que la foule s’adonnait au Mela [le Khumb Mela, un pèlerinage hindou] en plein milieu de la meurtrière deuxième vague du Covid-19 ». Les policiers, en apprenant que des centaines de villageois s’étaient rassemblées au mépris des mesures de distanciation sociale, auraient alors tenté de mettre fin à l’événement. Sans succès, comme on peut le constater dans la vidéo virale.

Aucun rapport avec la politique de vaccination

La rubrique de vérification de l’information d’India Today s’est également intéressée à cette séquence. Selon le magazine, huit personnes auraient été arrêtées lors de l’incident. Afin de savoir si du personnel de santé ou des équipes de vaccinations avaient été visées, India Today a interrogé la police locale.

« Aucun autre mouvement de foule n’a été reporté lors des phases de test ou de vaccination anti-Covid à Saraikela. Cette vidéo n’a rien à voir avec la vaccination. C’est arrivé lorsque nos agents ont tenté de mettre fin à ce rassemblement de plusieurs centaines de personnes ne respectant pas le protocole sanitaire », a fait savoir la police locale à India Today.

Lundi dernier, près de 370.000 nouvelles contaminations et 3.400 décès ont été recensés en vingt-quatre heures, selon les chiffres du ministère indien de la Santé. Le pays de 1,3 milliard d’habitants, confronté à une deuxième vague épidémique d’une grande virulence et à une pénurie d’oxygène, a recensé huit millions de nouvelles contaminations depuis la fin mars. Un bilan officiel que nombre de spécialistes jugent être largement sous-estimé.