C’est l’heure du BIM : La vision de Macron, les batailles de Biden et la défaite du PSG en C1

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Emmanuel Macron à l'Elysée, le 27 avril 2021.
Emmanuel Macron à l'Elysée, le 27 avril 2021. — JEANNE ACCORSINI/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Emmanuel Macron imagine l’actualité de 2025

C’est une tribune qui sonne comme un nouveau pas vers l’officialisation de la candidature d’Emmanuel Macron à sa réélection en 2022. Dans L'Opinion de ce jeudi, le chef de l’Etat projette sa « vision » pour 2025. Elle se résume notamment par une jeunesse qui aurait « trouvé du travail » et « toute sa place dans la société », « un nouveau modèle productif plus écologique et numérique » et un « nouveau modèle de protection sociale ». Invité par le quotidien libéral à imaginer ses Unes de 2025, il répond : « Je suis un optimiste de la volonté. Si nous le voulons, si nous ne cédons rien de l’ambition de transformation que les Français ont portée au pouvoir en 2017, notre Nation peut prendre toute sa part à l’invention du monde qui vient ». Tout un programme.

Le discours progressiste de Biden devant le Congrès risque de se heurter à la réalité

A la veille de ses 100 jours à la Maison-Blanche, Joe Biden a délivré son discours face au Congrès, mercredi soir. Il en a profité pour saluer une première historique : la présence de deux femmes – la Speaker de la Chambre Nancy Pelosi et la vice-présidente Kamala Harris – assises derrière un président pour une telle circonstance. Le président américain a plaidé, pendant plus d’une heure, pour des dépenses massives et des réformes ambitieuses notamment pour l’éducation et la classe moyenne. Mais, sa marge de manœuvre est limitée par l’infime majorité des démocrates au Sénat.

Grand puis décadent, Paris perd contre City en Ligue des champions

Le PSG peut s’en vouloir. Alors que le club a délivré une première heure de qualité en demi-finale aller de Ligue des champions, les hommes de Pochettino se sont finalement inclinés 2-1 contre Manchester City. La faute à pas de chance alors que Marquinhos avait ouvert le score à la 15e minute ? Non, il faut plutôt en vouloir au club de la capitale de s’être endormi en deuxième mi-temps. City ne s’est alors pas fait prier pour tout d’abord revenir au score (64e) puis mettre le but de la victoire à la 71e. Le retour le 4 mai risque d’être dur.