Toulouse: 382 chats portés disparus en un an, une association dépose plainte pour accélérer les enquêtes

ANIMAUX Face au nombre incroyable de chats disparus sans raison à Toulouse et dans le nord de l’agglomération en l’espace d’un an, une association a déposé plainte puis saisi les maires et services d’enquête

H.M.

— 

Un chaton dans la rue. Illustration.
Un chaton dans la rue. Illustration. — Huda Nur - PixaBay

Ils étaient pucés, choyés, et cela ne les a pas empêchés de se volatiliser. L’association Les4pattounes a consciencieusement recensé les disparitions inquiétantes de chats signalées en l’espace d’un an – de mars 2020 à mars 2021 – dans l’agglomération de Toulouse et la campagne avoisinante. Pour arriver à un total aussi incroyable qu’effrayant de 382 félins manquant à l’appel.

Celine Gardel, policière de son état et présidente de l’association, a fait dans un tableau le décompte commune par commune : 88 disparitions à Toulouse, mais aussi 16 à Castelginest, 20 à Aucamville ou encore 8 à Bouloc… les communes du nord de la Ville rose étant particulièrement touchées.

Soupçon de trafic

Ce tableau a aussi été envoyé par courrier dimanche aux 25 maires concernés, à un commissariat et à six commandants de gendarmerie. Céline Gardel y précise que ces signalements documentés sont des ceux de disparitions « inattendues », pour des chats pas vraiment fugueurs. Elle rappelle que le trafic d’animaux est le troisième au monde derrière celui de la drogue et des armes.

Les4pattounes ont aussi déposé une plainte en bonne et due forme auprès du parquet de Toulouse. « L’objectif, modeste mais réaliste, est de mobiliser les acteurs afin que la lumière puisse être faire sur ces disparitions et d’enrayer le phénomène, explique Céline Gardel. Les victimes ont légitimement besoin de savoir. »