Coronavirus à Rouen : La police intervient lors d’une fête clandestine

RESTRICTIONS Une centaine de personnes étaient réunies dans un hangar

20 Minutes avec AFP
— 
Des véhicules de police. (Illustration)
Des véhicules de police. (Illustration) — Thibaut Gagnepain / 20 Minutes

Les forces de l’ordre sont intervenues dans la nuit de samedi à dimanche à Rouen où une fête clandestine rassemblait une centaine de personnes dans un hangar désaffecté malgré les restrictions sanitaires. La fête avait été organisée en dépit des restrictions gouvernementales liées à l’épidémie de Covid-19 « via les réseaux sociaux » sur l’esplanade Saint-Gervais vers les docks de Rouen, « avec des personnes qui venaient d’un peu partout, notamment de Nantes », a indiqué la préfecture de Seine-Maritime.

A leur arrivée, les forces de l’ordre ont mis en place « un périmètre de sécurité qui a permis de dissuader les derniers arrivants » mais elles ont dû opérer des « bonds offensifs », un groupe tentant de forcer le périmètre mis en place. Selon la préfecture, « l’intervention de la police a permis d’éviter la tenue de cette fête clandestine ». « On a évité la tenue de cette rave party dans le hangar », sachant que la stratégie de la police « était d’éviter les accidents face à des gens relativement alcoolisés ».

Une soixantaine de personnes verbalisées

Il s’agissait de sécuriser les personnes « pour éviter les noyades dans la Seine ». « Certaines personnes étaient sur le toit de ce hangar », selon les services de l’Etat. « La fête avait commencé entre 19 heures et 20 heures et s’est finie ce [dimanche] matin vers 8 h 30 ». Dimanche matin, « il restait quelques personnes qui ont été très vite dispersées ».

« Une soixantaine de personnes ont été verbalisées » et « il y a eu une saisie du matériel, notamment de sonorisation », selon la préfecture qui précise que le hangar ne disposait pas d’électricité. Une personne qui « lançait des projectiles à l’encontre des forces de l’ordre » a été interpellée. Selon une source policière, un membre des forces de l’ordre a été blessé à la main.