Drogue : Le gouvernement va lancer une campagne de sensibilisation

STUPEFIANT Le ministre de l’Intérieur indique que cette campagne débutera « avant la fin de l’été » et sera placée sous l’autorité du Premier ministre

20 Minutes avec AFP

— 

Du cannabis (illustration).
Du cannabis (illustration). — Libor Sojka/AP/SIPA

Alors qu’Emmanuel Macron veut un « grand débat » sur les drogues, le ministre de l’Intérieur rappelle que la lutte contre les trafics de stupéfiants est l’une de ses priorités. Dans cette optique, Gérald Darmanin cherche également à mettre en garde les consommateurs. Le gouvernement va ainsi lancer « avant la fin de l’été » une compagne de sensibilisation contre la drogue, a-t-il annoncé dans un entretien au Journal du dimanche.

Il faut dire que le message sur le sujet doit être un peu dépoussiéré. « La dernière campagne de sensibilisation contre la drogue date de 30 ans ! », note en effet le ministre. La prochaine campagne sera placée sous l’autorité du Premier ministre.

Sur le volet répressif, Gérald Darmanin affirme que les services de police ont mené depuis janvier « plus de 1.300 opérations de démantèlement des points de deal », avec « des saisies importantes et régulières » à la clef. Par ailleurs, « plus de 70.000 amendes pénales » ont été délivrées à des consommateurs depuis le 1er septembre, date de leur généralisation.

Le ministre de l’Intérieur s’alarme aussi du fait que « le cannabis est devenu une drogue dure ». Pour appuyer cette affirmation, Gérald Darmanin insiste sur la hausse « considérable » du niveau de THC, la molécule psychotrope du cannabis.