Vaccination en Nouvelle-Calédonie : Indignation après l’utilisation du symbole de l’étoile jaune par des anti-vaccins

POINT GODWIN Le haut-commissaire de la République à Nouméa et la communauté juive locale ont réagi

20 Minutes avec AFP

— 

Lors d'une manifestation d'anti-vaccins à Paris. (archives)
Lors d'une manifestation d'anti-vaccins à Paris. (archives) — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Le détournement de l’étoile jaune par des militants et militantes anti-vaccins pour appeler à une marche samedi à Nouméa a suscité l’indignation ce vendredi en Nouvelle-Calédonie. « L’utilisation de ce symbole relève d’un amalgame aussi indigne qu’inacceptable », a réagi dans un communiqué le haut-commissaire de la République (préfet), condamnant « fermement » ces faits. Dans un tract diffusé sur les réseaux sociaux, quatre associations environnementales et communautaires appellent à manifester samedi devant le siège du gouvernement local et du haut-commissariat « pour la liberté vaccinale et contre toute forme de passeport sanitaire ».

Sous le slogan « Réveillons-nous et tenons bon », elles publient une étoile de David jaune sur laquelle est inscrit « Sans vaccin », semblant identifier les anti-vaccins aux juifs persécutés sous le régime nazi. « Les débats non tranchés à ce jour sur le 'pass vaccinal' ou 'l’obligation vaccinale' méritent autre chose que des amalgames qui pétrifient de honte les citoyennes et les citoyens », a pour sa part dénoncé la Ligue des droits de l’homme (LDH-NC).

Sur sa page Facebook, la « communauté juive de Nouméa » a également qualifié de « honte et de manque de respect » l’utilisation de l’étoile de David, que certains militants anti-vaccins auraient, selon des sources concordantes, envisagé de porter lors de la marche. « Si samedi, des gens portent cette étoile en signe de protestation, on se mobilisera pour faire un recours ou déposer plainte », a déclaré à Nouvelle-Calédonie la 1ere Alexandra Beraha, membre de l’association cultuelle israëlite de Nouvelle-Calédonie.