Essonne : Des supermarchés mettent en place des « heures silencieuses » pour les personnes autistes

COMMERCES A Viry-Châtillon ou à Sainte-Geneviève, dans l’Essonne, des supermarchés mettent en place des « heures silencieuses » pour proposer un environnement apaisé aux personnes souffrant de troubles du spectre de l’autisme

F.H.

— 

Un caddie dans un supermarché. (Illustration
Un caddie dans un supermarché. (Illustration — Frédéric Scheiber/SIPA

Musique coupée et lumière baissée de 50 % au Leclerc de Viry-Châtillon (Essonne) entre 8h30 et 9h30 tous les matins. La raison de cette « heure silencieuse » ? Permettre aux personnes atteintes d’autisme de venir faire leurs courses sans souffrir du bruit et de la lumière du supermarché​. D’autres grandes enseignes de la commune de l’Essonne – Intermarché et Bricorama – ont adopté également le principe, indique Le Parisien. Une « heure silencieuse » est également proposée dans le Carrefour de Sainte-Geneviève-des-Bois, le lundi de 14 heures à 15 heures. Un dispositif mis en place dans les établissements de plus de 10.000 m2 du groupe.

Ces heures silencieuses ont été mises en place en décembre 2019 dans les enseignes du groupe U. Le dispositif se généralise et est inscrit dans le projet de loi porté par Nadia Essayan, députée (MoDem) du Cher.