Bretagne : Cent millions d’euros pour rénover les hôpitaux de Dinan et Saint-Malo

SANTE Le ministre Olivier Véran a également annoncé la construction d’un nouveau site hospitalier dans la région

J.G. avec AFP

— 

Illustration du centre hospitalier René Pleven à Dinan.
Illustration du centre hospitalier René Pleven à Dinan. — DAMIEN MEYER / AFP

Les hôpitaux de Dinan, Saint-Malo et Cancale vont faire peau neuve. L’Etat va financer la rénovation des trois établissements bretons et aider à en construire un quatrième à hauteur de 100 millions d’euros, a annoncé mardi le ministre de la Santé Olivier Véran. Ce projet à 400 millions d’euros avait été approuvé début février par l’Agence régionale de santé de Bretagne. Moins de trois mois plus tard, le ministère s’est donc engagé à financer un quart de ce montant.

Le chantier, « dont les habitants verront la concrétisation projet après projet au cours des prochaines années, sera terminé d’ici 2027 », a affirmé Olivier Véran dans un entretien au quotidien régional Le Télégramme. L’objectif est de « revoir l’offre de soins sur le territoire, de manière à avoir une bonne complémentarité » entre des hôpitaux qui proposent actuellement « les mêmes activités » sans toujours disposer d’effectifs suffisants, a expliqué son cabinet.

Aucune suppression de postes ni de lits

Les blocs opératoires et la maternité seront ainsi transférés dans un nouveau bâtiment, dont l’emplacement sera choisi « cet été », afin de « regrouper les ressources critiques », en particulier les anesthésistes. Le site de Dinan (Côtes-d’Armor) conservera ses urgences et ses services de médecine, tandis que celui de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) sera « converti en pôle de médecine de ville », avec des praticiens libéraux.

Aucune suppression de postes ni de lits n’est exigée en contrepartie, assure le ministère, qui prévoit au contraire entre 120 et 150 lits supplémentaires en soins de suite et rééducation.