C’est l’heure du BIM : Chauvin coupable, incertitudes au Tchad et Macron satisfait du rythme de la vaccination

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Un homme manifeste sa joie après le verdict dans le procès de Derek Chauvin, à Los Angeles le 20 avril 2021.
Un homme manifeste sa joie après le verdict dans le procès de Derek Chauvin, à Los Angeles le 20 avril 2021. — Ted Soqui/Sipa USA/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Reconnu coupable de meurtre, Derek Chauvin risque jusqu’à 30 ans de prison

Le verdict est finalement venu assez vite. Après trois semaines à son procès pour le meurtre de George Floyd, Derek Chauvin a écouté le juge Cahill lire les décisions du jury pour chacune des charges, mardi après-midi. Meurtre non-intentionnel au 2nd degré : « guilty ». Meurtre au 3e degré : « guilty ». Homicide involontaire : « guilty ». Le meurtrier attend désormais de connaître sa durée de détention. La justice du Minnesota prévoit une peine comprise entre 10 et 15 ans, mais le juge, qui prononcera la sentence dans deux mois, pourrait aller jusqu’à 30 ans s’il retient des facteurs aggravants.

Une période d’incertitude s’ouvre au Tchad après la mort de Déby

La mort du président Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans et partenaire clé des Occidentaux contre les djihadistes au Sahel, ouvre une période d’incertitude au Tchad où les rebelles ont promis de marcher sur la capitale N'Djamena. Un Conseil militaire de transition (CMT) présidé par le général Mahamat Idriss Déby, 37 ans, fils du défunt président et jusqu’alors chef de la redoutable garde présidentielle, a dissous gouvernement et Assemblée nationale. Ce CMT a juré que de nouvelles institutions verraient le jour après des élections « libres et démocratiques » dans un an et demi. L’Eysée a pour sa part souligné l’importance d’une « transition pacifique ».

Emmanuel Macron applaudit le rythme de la vaccination contre le Covid-19

Même si tout est loin d’être parfait, Emmanuel Macron est satisfait de la tournure prise actuellement par la campagne de vaccination en France. Le Chef de l’Etat s’est félicité mardi, lors d’une réunion hebdomadaire « vaccins » à l’Elysée, que cette campagne « s’accélère », avec près de 18 millions de doses injectées. Cependant, il y a encore « des difficultés pour convaincre sur l' AstraZeneca ». L’exécutif s’est fixé comme objectif de parvenir à 20 millions de vaccinés avec au moins une dose pour la mi-mai, un objectif qui semble atteignable au rythme actuel.