Meurtre de Magali Blandin : Une cagnotte ouverte par ses proches pour aider ses enfants

SOLIDARITE La mère de famille a été tuée en février devant son domicile à Montfort-sur-Meu par son mari

C.A.

— 

Magali Blandin a été tuée le 11 février 2021 à Montfort-sur-Meu. Le père de ses quatre enfants a reconnu le meurtre.
Magali Blandin a été tuée le 11 février 2021 à Montfort-sur-Meu. Le père de ses quatre enfants a reconnu le meurtre. — La cagnotte des proches
  • Des anciens collègues de Magali Blandin, tuée par son mari devant son domicile de Montfort-sur-Meu le 11 février, ont ouvert une cagnotte en ligne.
  • Les proches de la mère de famille souhaitent venir en aide à ses quatre enfants.
  • Le père Jérôme Gaillard a été mis en examen pour meurtre par conjoint et incarcéré. Ses parents sont également soupçonnés d’être impliqués.

Ils ont connu la pire des douleurs. Le 20 mars, les quatre enfants de Magali Blandin ont appris que leur maman était décédée. Le jour même, ils ont entendu que leur père, Jérôme Gaillard, avait avoué l'avoir tuée de deux coups de batte de base-ball le 11 février, devant son appartement de Montfort-sur-Meu. C’est pour tenter de venir en aide à ces quatre enfants âgés de 4 à 14 ans, que des collègues de Magali Blandin ont décidé d’ouvrir une cagnotte en ligne. «​Parce que tu donnais tout pour les enfants, les élus du CSE de la SEA35 mettent en place modestement cette cagnotte pour tes enfants », précisent les membres de la Sauvegarde de l’enfant à l’adulte de Rennes (SEA35) dans leur appel aux dons.

Educatrice spécialisée, Magali Blandin est décrite comme une personne dévouée pour les enfants qu’elle accompagnait au quotidien. « Tu nous laisses le souvenir d’un engagement entier dans le travail auprès des jeunes comme auprès de tes collègues. Ta joie de vivre, illustrée par ta gourmandise, nous a toujours égayés », glissent ses anciens collègues sur la page de La Cagnotte des proches ouverte il y a une semaine.

« Nous regretterons de n’avoir pu mesurer le danger qui te cernait »

Sur la page, les hommages se multiplient de la part de personnes qui ont pu la côtoyer ou simplement émues par le drame vécu par cette femme de 42 ans. « Nous, qui avons partagé avec toi le quotidien d’un métier qui implique de nombreux moments d’épreuves, de joie et d’intimité regretterons toujours de n’avoir pu mesurer le danger qui te cernait », regrettent ses anciens collègues.

Jérôme Gaillard, le père des enfants, est actuellement en détention provisoire depuis sa mise en examen pour meurtre par conjoint. Ce dernier a reconnu avoir tué sa femme, avec qui il était en instance de divorce, avant de tenter de faire disparaître son corps en l’enterrant à Boisgervilly, non loin de sa maison de Montauban-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Soupçonnés d’avoir couvert leur fils, les grands-parents des enfants ont également été incarcérés. Tout comme plusieurs personnes de la communauté géorgienne, qui auraient touché de l’argent pour éliminer Magali Blandin, à la demande de son mari.

« Des inquiétudes diffuses »

Selon l’avocat des proches de Magali Blandin, sa famille avait eu « récemment » la confidence que l’ambiance au sein du couple s’était « terriblement tendue depuis qu’elle avait manifesté des volontés d’indépendance ». Cette dernière avait évoqué « des inquiétudes diffuses » quant à l’agressivité dont pourrait faire preuve son mari. « Si jamais je devais retourner au domicile familial, venez me chercher », aurait-elle lancé à sa famille.