Coronavirus à Nîmes : Il n’y aura pas de Feria à Pentecôte, seulement « un rendez-vous taurin »

EPIDEMIE La situation sanitaire a conduit, sans surprise, la ville à revoir le format de l’événement

N.B.
— 
Lors d'une feria des Vendanges, à Nîmes (Archives)
Lors d'une feria des Vendanges, à Nîmes (Archives) — FRANCK LODI/SIPA

On ne fera pas la fête dans les rues de Nîmes (Gard), lors du week-end de Pentecôte : la Feria n’aura pas lieu. Ou en tout cas, pas dans son format habituel.

« Confrontés à une crise sanitaire sans précédent qui les avait déjà contraints à annuler l’édition 2020 », la ville de Nîmes et son délégataire, Simon Casas, ont été contraints d’annuler l’évènement, qui rassemble d’ordinaire plusieurs dizaines de milliers de personnes, pendant quatre jours, dans les rues de la capitale du Gard.

Une « Feria des Vendanges étoffée »

Seul un « rendez-vous taurin » aura lieu, mais la date n’est pas fixée, note la commune. Ce sera « à Pentecôte ou les 29 et 30 mai ». Avec une « stricte observation des mesures barrières et dans le respect absolu des contraintes dictées par l’Etat en fonction de la situation sanitaire », indique Jean-Paul Fournier (LR), le maire de Nîmes.

La ville travaille cependant, « si les directives départementales le permettent » à la mise en place d’une « Feria des Vendanges étoffée » cette année. L’autre rendez-vous festif de l’année à Nîmes avait pu se tenir, en septembre dernier, mais avec des mesures très strictes. Les restaurants, les cafés, et les bars ont dû baisser leurs rideaux de fer à 1 heure du matin, et il était interdit de consommer de l’alcool sur la voie publique. Bodegas, comptoirs de rues et barnums étaient également interdits. Et seul « un fond musical d’ambiance » avait été autorisé par la préfecture.