Coronavirus en Pays-de-la-Loire : « Les chiffres restent à un niveau extrêmement élevés dans la région », indique l’ARS

EPIDEMIE Les taux d’incidence et de positivité repartent à la hausse dans la région

David Phelippeau

— 

Un dépistage du coronavirus avec la méthode PCR (illustration).
Un dépistage du coronavirus avec la méthode PCR (illustration). — F.Greuez/Sipa

Encore un (très gros) effort. L’agence régionale de santé (ARS) des Pays-de-la-Loire a annoncé ce jeudi que le taux d’incidence continue de progresser dans la région. Alors qu’il était de 306 cas pour 100.000 habitants la semaine dernière, il est à 317 à ce jour. « Les chiffres restent à un niveau extrêmement élevés dans la région, indique Jean-Jacques Coiplet, le directeur général de l’ ARS Pays-de-la-Loire. Il est variable selon les départements. »

Il est ainsi de 275 en Loire-Atlantique, 331 dans le Maine-et-Loire, 248 en Mayenne, 300 en Vendée et surtout 461 en Sarthe. « Un taux extrêmement élevé », selon Jean-Jacques Coiplet. Le taux de positivité - le nombre de cas positifs par rapport au nombre de tests – repart aussi à la hausse dans la région (10,1 en Sarthe).

« La vague est devant, pas derrière nous »

« C’est le signe que la machine s’emballe quand les deux taux vont plus vite que celui du dépistage, observe le directeur de l’ARS. Les jours du mois d’avril vont être déterminants. A compter de la semaine prochaine, mardi ou jeudi, on constatera si les mesures prises au niveau national produisent leur effet. » La vague n’est pas derrière nous, mais devant nous, insiste le Dr Pierre Blaise, directeur du projet régional de santé en Pays-de-la-Loire. L’enjeu est de faire baisser le taux de transmission [taux R0] du Covid-19 pour reprendre le contrôle de cette épidémie. Ce taux, qui est néanmoins « en baisse », selon Jean-Jacques Coiplet, est actuellement de 1,05, c’est-à-dire que dix personnes en contaminent 10,5. A titre comparatif, le taux en moyenne nationale s’élève à 0,98.