Coronavirus en Bretagne : Le port du masque est-il obligatoire sur les plages ?

EPIDEMIE Un arrêté préfectoral ambigu a été difficilement compris dans le Morbihan

Camille Allain

— 

Illustration d'une plage de Bretagne, ici sur la côte de Granit Rose à Trégastel.
Illustration d'une plage de Bretagne, ici sur la côte de Granit Rose à Trégastel. — C. Allain / 20 Minutes
  • Non, le port du masque n’est pas obligatoire sur les plages du département du sud Bretagne, ni sur celles du Finistère.
  • En Ille-et-Vilaine et dans les Côtes d'Armor en revanche, où le taux d’incidence est élevé et les services de réanimation sont très chargés, le port du masque est obligatoire « dans tout le département ».
  • Il appartient aux préfets des départements de rendre obligatoire, ou non, le port du masque sur leurs territoires.

C’était un peu le flou ces derniers jours dans le Morbihan. L’arrêté préfectoral prolongeant l’obligation de port du masque concernait-elle les plages et les sentiers côtiers ? Bon nombre de maires semblaient penser que oui. Interrogée par nos confrères d’Actu.fr, la préfecture a précisé ses intentions. Non, le port du masque n’est pas obligatoire sur les plages du département du sud Bretagne. D’après l’arrêté publié le 26 mars, le masque est obligatoire « dans les communes du département dans les zones agglomérées (entre les panneaux d’entrée et de sortie des communes) entre 6 heures et 20 heures ». Mais pas sur les plages, ni sur les sentiers côtiers, à part ceux situés en zone urbaine. « On a fait le choix de cette logique de proportionnalité : il faut des lieux de respiration », a fait savoir Arnaud Guinier, directeur de cabinet de la préfecture à Actu.fr.

La règle n’est pourtant pas la même partout en Bretagne. Si elle est relativement épargnée par l’épidémie de coronavirus, la région connaît d’importantes disparités dans sa lutte contre le Covid-19. En Ille-et-Vilaine, où le taux d’incidence dépasse les 260 cas pour 100.000 habitants et les services de réanimation sont très chargés, le port du masque est obligatoire « dans tout le département ». La consommation d’alcool y est par ailleurs interdite. La règle est la même dans les Côtes d’Armor depuis la mi-mars et la flambée de l’épidémie.

Pas obligatoire partout dans le Finistère

Quant au Finistère, le port du masque n’est obligatoire que dans certaines zones des communes les plus peuplées. Et donc pas sur les plages. Avec un taux d’incidence à 79 cas pour 100.000 habitants, c’est l’un des départements français les moins touchés par le coronavirus. Alors que l’épidémie a flambé un peu partout, le Finistère échappe pour l’heure à la « troisième vague ».

En France, il appartient aux préfets des départements de rendre obligatoire, ou non, le port du masque sur leurs territoires. Ainsi, il est obligatoire sur l’ensemble des plages et parcs des Alpes Maritimes, par exemple. En Espagne, la décision a été prise au niveau national de n’imposer le port du masque que lorsqu’une distance de 1,5 mètre ne peut être respectée ou quand on se déplace.