Coronavirus en Bretagne : Les gendarmes empêchent une fête clandestine avec plus d’une centaine d’invités

CONFINEMENT Les forces de l'ordre sont intervenues vendredi soir à Clohars-Carnoët (Finistère) pour empêcher la tenue d'une fête dans une villa

J.G.

— 

Illustration d'un contrôle de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine.
Illustration d'un contrôle de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine. — C. Allain / 20 Minutes

Ils avaient loué pour le week-end une grande villa avec piscine près du port de Doëlan à Clohars-Carnoët (Finistère). Louée sur le Bon Coin, la maison devait servir de lieu de tournage pour un clip mais aussi accueillir une fête clandestine réunissant plus d’une centaine d’invités, rapporte Ouest-France. Alertés par des voisins voyant débarquer de nombreux jeunes dans les environs, les gendarmes sont intervenus vendredi soir pour empêcher la tenue de la fête. Sur place, ils ont verbalisé une dizaine de personnes pour non-respect des règles du confinement.

Originaires de la région rennaise, les organisateurs ont ensuite tenté de reporter leur soirée à Vignoc en Ille-et-Vilaine avant de finalement annuler les festivités. Selon les gendarmes, ils n’en seraient pas à leur premier coup d’essai et auraient déjà organisé des fêtes clandestines en février dans le Morbihan et les Côtes-d’Armor. Une enquête a par ailleurs été ouverte pour usurpation d’identité dans cette affaire. Les propriétaires de la villa n’avaient en effet pas mis leur bien en location sur le site de petites annonces.