Coronavirus à Marseille : Le maire inquiet de devoir stopper les primo-vaccinations si les doses n’arrivent pas

VACCINATION Invité de «Public Sénat», le maire de Marseille interpelle le gouvernement sur une situation qui va se tendre en matière de vaccination contre le Covid-19

C.D.

— 

Le maire de Marseille Benoît Payan
Le maire de Marseille Benoît Payan — Alain Robert / Sipa

« J’ai des informations qui me font penser que l’acheminement des vaccins à Marseille sera insuffisant pour pouvoir assurer les deuxièmes doses et continuer d’injecter les premières doses. » Invité ce vendredi matin de la matinale de Public Sénat « Bonjour chez vous », Benoît Payan, le maire socialiste de Marseille, a exprimé son inquiétude sur les retards de livraisons vaccinales annoncés pour le mois de mai.

«Où est-ce qu’on en est des livraisons de Pfizer ?»

« On nous annonce depuis hier une situation qui va se tendre, confie-t-il. Si je n’ai pas assez de doses dans les semaines qui arrivent pour pouvoir faire les deuxièmes doses, je vais devoir arrêter les premières doses. « Sans vouloir être alarmiste », Benoît Payan « veut des réponses de la part du gouvernement ». « Je veux savoir où est-ce qu’on en est des livraisons du vaccin Pfizer », a-t-il lancé.

Egalement invité de la matinale, Renaud Muselier (LR), président de la région Paca, a confirmé les propos de Benoît Payan. : « Au moment où on doit dérouler la vaccination et que ce soit facile, (….) on nous explique au dernier moment que les doses de vaccin n’arrivent pas ». « C’est encore un problème de logistique », dénonce-t-il.