Coronavirus à Rennes : Comment va se dérouler la vaccination au stade Robert Poirier ?

VACCINATION Un vaccinodrome a ouvert ses portes mercredi après-midi dans l’enceinte sportive

Jérôme Gicquel

— 

Transformé en vaccinodrome, le stade d'athlétisme Robert Poirier à Rennes est opérationnel depuis mercredi après-midi.
Transformé en vaccinodrome, le stade d'athlétisme Robert Poirier à Rennes est opérationnel depuis mercredi après-midi. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Transformé en vaccinodrome, le stade d’athlétisme couvert Robert Poirier à Rennes a ouvert ses portes mercredi après-midi.
  • A partir de lundi, il pourra vacciner 1.000 personnes par jour.
  • Quinze centres de vaccinations sont actuellement ouverts dans le département d’Ille-et-Vilaine.

Alors que la campagne de vaccination s’accélère partout en France, de nombreuses enceintes sportives se sont transformées en vaccinodrome comme l’Orange Vélodrome à Marseille ou le Stade de France à Saint-Denis. A Rennes, c’est le stade d’athlétisme couvert Robert Poirier qui a été réquisitionné pour vacciner à tour de bras contre le coronavirus. Situé sur le campus de Villejean et à proximité du CHU Pontchaillou, ce méga centre de vaccination a réalisé ses premières injections mercredi après-midi avec 200 personnes qui ont été vaccinées pendant deux heures.

Transformé en vaccinodrome, le stade d'athlétisme Robert Poirier à Rennes va pouvoir vacciner 1.000 personnes par jour à partir de lundi.
Transformé en vaccinodrome, le stade d'athlétisme Robert Poirier à Rennes va pouvoir vacciner 1.000 personnes par jour à partir de lundi. - J. Gicquel / 20 Minutes

« Les trois premiers jours vont servir de test grandeur nature avant que le centre soit complètement opérationnel la semaine prochaine », a souligné le préfet d’Ille-et-Vilaine Emmanuel Berthier. La cadence va s’accélérer ces prochains jours avec 400 personnes qui seront vaccinées ce jeudi, 600 vendredi et 1.000 à partir de lundi. « S’il le faut, le centre sera en capacité de doubler et même de tripler sa capacité pour atteindre les 3.000 injections par jour », a précisé le préfet.

Tous les créneaux complets jusqu’au 26 avril

Dans ce centre ouvert du lundi au vendredi de 8 heures à 18 heures, ce sont les sapeurs-pompiers et les agents du conseil départemental qui sont à la manœuvre pour administrer les doses du vaccin Pfizer. Des renforts arriveront dans les prochains jours, avec notamment une centaine de pompiers qui sont actuellement formés à la vaccination. Il en faudra car le stade d’athlétisme Robert Poirier ne devrait pas désemplir ces prochaines semaines. Ouverts le 1er avril, tous les créneaux de vaccination affichent en effet complets jusqu’au 26 avril.

Le stade Robert Poirier fait partie des quinze centres de vaccination qui ont déjà ouvert leurs portes en Ille-et-Vilaine comme la salle du Liberté à Rennes qui réalise déjà entre 3.500 et 4.000 injections chaque semaine. Le dispositif sera complété avec l’ouverture de deux nouveaux centres de vaccination : l’un à Chantepie dans les locaux du pôle gériatrique rennais qui ouvrira d’ici la fin de la semaine et l’autre à Dinard, près de l’hôpital Arthur Gardiner, qui sera opérationnel la semaine prochaine.

Près de 700.000 vaccinations réalisées en Bretagne

A ce jour, environ 700.000 vaccinations ont été réalisées en Bretagne avec un peu plus de 183.000 personnes qui ont reçu les deux doses. « 15 % de la population bretonne a reçu au moins une dose de vaccin, dont les deux tiers des personnes de plus de 75 ans et la moitié des personnes de plus de 70 ans », a précisé Stéphane Mulliez, directeur de l’Agence régionale de santé de Bretagne. A partir du 16 avril, la vaccination sera également ouverte aux plus de 60 ans et aux plus de 50 ans le 15 mai.