Bouches-du-Rhône : Une centaine d’emplois supprimés à la centrale de Gardanne

ENERGIE Le plan de sauvegarde de l’emploi sur la centrale de Gardanne a été validé par la Direccte, avec la suppression de 98 emplois

A.M.

— 

La centrale à charbon de Gardanne
La centrale à charbon de Gardanne — Gérard Julien / AFP

Une centaine d’emplois supprimés à Gardanne. Le plan de sauvegarde de l’emploi déposé par le groupe Gazel Enegie a été validé par la Direccte, après avoir été rejeté une première fois, ce qui a pour conséquence la suppression de 98 emplois sur la centrale de Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône. Comme le rapportent nos confrères de La Provence, ce plan va entraîner la suppression de 219 emplois au total en France.

L’unité de production d’électricité à base de charbon va être prochainement stoppée, le gouvernement  prévoyant d’arrêter les centrales à charbon françaises en 2022. Un plan de reconversion du site, qui est en phase de finalisation, prévoit le maintien de l’activité de production d’électricité à partir de la biomasse, en plus de la création d’une unité de production à base d’hydrogène et de e-methanol.