Coronavirus à Lyon : La situation se tend en réanimation occupée majoritairement par des malades Covid+

PANDEMIE Les admissions en réa augmentent nettement plus fortement que les hospitalisations générales liées au coronavirus

Elisa Frisullo

— 

Au 6 avril 2021, plus de 61% des patients accueillis en réa sont atteints du Covid. Illustration
Au 6 avril 2021, plus de 61% des patients accueillis en réa sont atteints du Covid. Illustration — FREDERICK FLORIN / AFP
  • La pression a nettement augmenté en réanimation au cours de la semaine écoulée.
  • Une tendance à la hausse qui se confirme dans l’ensemble du département du Rhône, où 23,5 % de malades en plus, atteints du coronavirus, ont été pris en charge en soins intensifs.
  • Le CHU de Lyon a « armé » 35 lits supplémentaires en deux semaines.

Les chiffres désormais observés en soins critiques sont similaires à ceux enregistrés début novembre, peu avant le pic épidémique de la deuxième vague. Selon le bilan hebdomadaire des Hospices civils de Lyon communiqué ce mardi, la pression a nettement augmenté en réanimation au cours de la semaine écoulée.

Dans les établissements gérés par les HCL, les admissions de patients Covid + en réa ont progressé de 27 % entre le 29 mars et le 6 avril. Une tendance à la hausse qui se confirme dans l’ensemble du département du Rhône, où 23,5 % de malades en plus, atteints du coronavirus, ont été pris en charge en soins intensifs.

Le virus circule toujours activement

Pour faire face à cette troisième vague qui déferle sur notre territoire, le CHU de Lyon a « armé » 35 lits supplémentaires en deux semaines. Mais le taux d’occupation reste fort et « s’élève aujourd’hui à 95,3 % », selon les HCL, avec une majorité de patients pris en charge pour Covid dans ces services (61,1 %). La courbe des hospitalisations tous services confondus est également en hausse, mais de manière moins marquée, avec 477 malades pris en charge actuellement au CHU (+12,77 % en une semaine) et 1.097 dans le Rhône (+9,26 %).

Nos articles sur le Covid-19

Le temps que le confinement généralisé produise ses effets, les indicateurs de suivi du Covid-19 risquent fort de continuer à grimper. Dans la métropole de Lyon comme dans la totalité du département, la circulation du virus, mesurée grâce au taux d’incidence de la maladie, reste en hausse et élevée, même si la progression a tendance à se ralentir ces derniers jours. Au 5 avril, ce taux s’élevait à 557.4 cas pour 100.000 habitants dans l’agglomération et à 544 pour 100.000 habitants dans le Rhône.