Moquées sur les réseaux sociaux, ces assiettes de Christophe Leroy sont bien authentiques

FAKE OFF Certains des plats proposés par le chef, qui se retrouve au cœur d'une polémique depuis la diffusion d'un reportage ce week-end sur de supposés dîners clandestins, ont suscité l'incrédulité de nombreux internautes

20 Minutes fake off

— 

Le chef Christophe Leroy, le 4 août 2012.
Le chef Christophe Leroy, le 4 août 2012. — AUDEBERT DIDIER/SIPA
  • « Dites-moi que c’est un fake. » De nombreux internautes ont été surpris par des photos de plats de Christophe Leroy, un chef réputé.
  • Celui-ci est au centre de l'attention car il a cuisiné pour Pierre-Jean Chalançon, souspçonné d'avoir organisé des dîners privés pendant le couvre-feu et le confinement. 
  • A l’occasion de la Saint Valentin, le chef avait posté des photos de mets, sans préciser s’il s’agissait de vente à emporter.

« Dites-moi que c’est un fake », « ce n’est pas possible »… De nombreux internautes ont fait part de leur stupéfaction et de leur incrédulité au sujet de photos de repas postés par Christophe Leroy sur son compte Instagram. Pâtes aux gambas, endives au thon et au gingembre, bouchées qui semblent hâtivement dressées… Les internautes ont été nombreux à pointer du doigt​ le dressage hasardeux des assiettes et un menu peu original.

Ces plats ont été scrutés à la loupe sur les réseaux sociaux car le chef, qui dirige le Leroy’s Business Club, est le cuisinier de certains des événements organisés par Pierre-Jean Chalençon, qui s’est retrouvé ce week-end au cœur d’une polémique pour avoir organisé des dîners clandestins pendant le couvre-feu – ce dont collectionneur d'art se défend aujourd'hui.

Ce décalage entre le prestige des menus et la présentation des plats a suscité l’incrédulité des internautes, qui ont, pour certains, douté de l’authenticité des images.

FAKE OFF

Ces présentations de plats sont pourtant authentiques. On les retrouve sur le compte Instagram de Christophe Leroy. Les gnocchis sauce aux truffes y ont été postés le 5 mars. Les macaronis aux gambas datent du 28 novembre. Quant aux endives au thon et aux bouchées servies dans des petites cuillères, elles ont été mises en ligne l’été dernier.

Christophe Leroy a ouvert le Leroy’s Business Club en 2020, non loin des Champs-Elysées. Il s’agit d’un espace privatisable pour des dîners ou des soirées. Le menu y coûte de 80 à 180 euros, selon un critique gastronomique.

Une association, qui a depuis effacé son site, a posté le 1er février des photos d’un déjeuner qui aurait été pris au club, sans en préciser la date.

Les photos les plus récentes sur le compte Instagram de Christophe Leroy datent du 27 et 28 mars, montrant des tables dressées avec des chocolats pour Pâques. A l’occasion de la Saint Valentin, le chef avait posté des photos de mets, sans préciser s’il s’agissait de vente à emporter.