Vaccination : Les enseignants concernés « probablement mi-avril », annonce Jean-Michel Blanquer

CAMPAGNE Les personnes qui travaillent avec des enfants en situation de handicap devraient être les premières concernées

20 Minutes avec AFP

— 

Une vaccination à Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes-Maritimes. (illustration)
Une vaccination à Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes-Maritimes. (illustration) — SYSPEO/SIPA

La vaccination des enseignants, enseignantes et personnels éducatifs contre le Covid-19 débutera « probablement vers la mi-avril », d’abord par ceux et celles qui travaillent avec les enfants « en situation de handicap », a déclaré ce dimanche le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. « S’agissant des professeurs, notre objectif c’est que ce soit dans le courant du mois d’avril selon des règles de priorité que nous travaillons actuellement », a déclaré le ministre dans l’émission Questions politiques de France Inter, France Télévisions, franceinfo et Le Monde.

« Notamment, ça commencera par ceux qui s’occupent des enfants en situation de handicap », a-t-il poursuivi. « On continuera normalement avec ceux qui s’occupent des enfants de maternelle » et « puis ensuite, ce sera un raisonnement par âge, tout ce travail se fait actuellement avec les autorités de santé ». Interrogé sur la date de début de vaccination des enseignants et enseignantes, il a déclaré plus tard : « Probablement vers la mi-avril ». « Ce qui est souhaitable, c’est qu’on réussisse à faire ça au cours des deux prochains mois », a ajouté Jean-Michel Blanquer.

Les personnels non-enseignants concernés aussi

Le ministre a assuré que ces vaccinations allaient concerner aussi les personnels non-enseignants, soit « tous ceux qui travaillent à l’école, au collège et au lycée ». Dans une allocution télévisée le 31 mars, le président Emmanuel Macron avait annoncé que la vaccination serait élargie à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans le 16 avril, puis à toutes celles de plus de 50 ans le 15 mai. Il avait aussi parlé d’une « stratégie spécifique » pour « toutes les professions les plus exposées », en particulier les enseignants.

Les établissements scolaires sont fermés depuis vendredi soir et les vacances de printemps ont été unifiées en France à partir du 12 avril, avant une rentrée le 26 avril en présentiel dans les écoles et en distanciel pendant une semaine de plus dans les collèges et lycées. Dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche, le maire de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, et le président du département de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, tous deux socialistes, ont appelé le Premier ministre Jean Castex à « élargir sans attendre » la vaccination aux personnels des écoles pendant les vacances.