Coronavirus : Oui, la Pitié-Salpêtrière transforme un réfectoire du personnel en espace de réanimation

FAKE OFF La rumeur relayée sur les réseaux sociaux est fondée

Alexis Orsini

— 

L'unité de réanimation de La Pitié-Salpêtrière en avril 2020 (illustration).
L'unité de réanimation de La Pitié-Salpêtrière en avril 2020 (illustration). — ERIC DESSONS/JDD/SIPA
  • Alors qu'Emmanuel Macron a demandé un nouvel effort aux soignants face à l'épidémie de Covid-19, une rumeur affirme que le self du personnel soignant de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, va être transformé en salle de réanimation.
  • Plusieurs photos des travaux ont été relayées ces derniers jours sur les réseaux sociaux.
  • 20 Minutes a pu confirmer leur authenticité comme l'objectif de ces travaux. 

« N’oublions pas que depuis un an, ils sont sur le pont sans relâche. » Si l’allocution d’ Emmanuel Macron, le 31 mars, a été l’occasion pour le chef de l’Etat de saluer « l’action remarquable » des soignants face au Covid-19 depuis plus d’un an, il en a également profité pour leur demander « un effort » afin d'« augmenter nos capacités en réanimation ».

Une requête particulièrement mal reçue par les intéressés, qui n’étaient cependant pas au bout de leurs surprises, à en croire une rumeur relayée depuis par de multiples internautes sur les réseaux sociaux.

« Mon pote qui bosse […] à la Salpêtrière vient de me dire qu’ils ont transformé le self en salle de réa… Apparemment ils ne l’avaient pas fait lors du tout premier confinement. On adore… », s’alarmait ainsi dès le 1er avril un internaute, parallèlement aux photos des travaux relayées en story Instagram par le compte « whatsup.dr » .

La story évoquant les travaux dans le self de l'hôpital La Pitié-Salpêtrière.
La story évoquant les travaux dans le self de l'hôpital La Pitié-Salpêtrière. - capture d'écran/Instagram

Le 2 avril au matin, le syndicat USAP-CGT retweetait pour sa part d’autres images en indiquant : « Transformation du self de la Salpêtrière en endroit qui pourra accueillir 40 lits de réanimation… Martin Hirsch, l’Hôtel-Dieu est dispo pour ouvrir des lits ! On marche sur la tête à l’AP-HP !!! »

FAKE OFF

Des travaux sont bien en cours dans le self de la Pitié-Salpêtrière habituellement réservé au personnel, comme le confirment plusieurs témoins à 20 Minutes. « On en parlait hier au travail, des collègues ont vu les travaux en arrivant, ce qui a confirmé les rumeurs qui couraient depuis quelques jours. Je suis passée devant le self au chemin du retour pour voir ce qu’il en était », nous indique Clémentine*, membre du personnel de l’hôpital, qui a pris plusieurs photos du chantier.

« Je n’avais reçu aucune information en interne – ce qui n’exclut pas une communication faite pour le personnel qui ne serait pas arrivée jusqu’à moi car les informations ont parfois du mal à passer », poursuit-elle. Ce que nous confirme un autre membre du personnel de la Pitié-Salpêtrière préférant également rester anonyme : « Les travaux ont commencé hier [le 1er avril] pour avoir un bâtiment prêt à accueillir des patients graves si le besoin s’en fait sentir, c’est ce dont nous avons été informés. A l’heure qu’il est, en revanche, on ne peut pas dire qu’il y a 40 lits qui ouvrent. Mais il y a des travaux pour que les matériels puissent être mis en place jusqu’à 40 lits, si besoin dans le futur. »

Un chantier annoncé par mail au personnel

Contactée par 20 Minutes, l’AP-HP nous indique qu’il « est prématuré d’apporter des éléments à ce stade » sur ce sujet. Les différents témoins interrogés nous indiquent en outre qu’aucun panneau ou message, au sein du self, n’indique la nature des amménagements en cours. Dans la continuité d’un e-mail reçu par le personnel de l’hôpital, dans la matinée du 2 avril, que nous avons pu consulter.

Intitulé « Fermeture provisoire du self Salpêtrière », ce message signé de la direction des achats, du développement durable et de la logistique indique simplement : « En raison de travaux engagés dans le self Salpêtrière, celui-ci ne sera plus accessible à compter d’aujourd’hui […]. Les capacités de production de repas restent inchangées et le self Pitié continue de fonctionner normalement. Deux barnums d’une capacité totale de 150 places, équipés de micro-ondes et de fontaines à eau, ont été installés dans le parc […] pour permettre aux convives de se restaurer. »

Asdine Aissiou, secrétaire général CGT hôpital Pitié-Salpêtrière, dénonce « la suppression du réfectoire du personnel pour installer cette salle, qui sera plus un espace de transit pour les malades d’Ile-de-France sous oxygène qu’une réanimation à proprement parler ». « J’ai interpellé Martin Hirsch [le directeur de l’AP-HP] pour lui demander de ne pas supprimer l’espace du personnel et d’utiliser l’Hôtel-Dieu qui est adapté pour ça. Là, [l’AP-HP] va juste créer des lits éphémères, qui ne vont pas durer, dans un réfectoire du personnel, alors que nous réclamons des lits à long terme », déplore-t-il.