Laïcité : Marlène Schiappa évoque la fin de l’Observatoire de la laïcité

REFORME Devant le Sénat, la ministre chargée de la Citoyenneté a défendu la mise en place d’une « instance de type haut conseil à la laïcité »

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, à Paris le 8 Janvier 2021.
La ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, à Paris le 8 Janvier 2021. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Même si le Premier ministre doit encore trancher, l’avenir de l’Observatoire de la laïcité semble compromis. Au Sénat mercredi, la ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a en effet évoqué à la place « une instance de type haut conseil à la laïcité ». Son objectif est ainsi de « faire évoluer le portage de la laïcité » avec « un renfort au niveau de l’administration ».

« Ce sont là des pistes de travail et de réflexion et le Premier ministre fera connaître son arbitrage dans les prochaines semaines », a-t-elle précisé à l’issue d’un débat animé dans le cadre du projet de loi sur « le respect des principes de la République ». « Ça ne passera pas nécessairement par le maintien de l’Observatoire de la laïcité », a déclaré la ministre. Cette proposition n’est en fait pas complètement une surprise. Elle a en effet rappelé que Jean Castex avait annoncé en octobre dernier vouloir faire « évoluer » cette instance consultative présidée par Jean-Louis Bianco.

« La laïcité n’a jamais été autant attaquée »

« Je crois que nous pouvons prendre acte de l’annonce formelle de la disparition de l’Observatoire de la laïcité », a réagi Marie-Pierre de La Gontrie (PS), tandis que Didier Marie (PS) jugeait « très étonnant à l’occasion d’un texte sur la laïcité de signifier la fin du principal outil qui permet de la faire vivre ». A droite, Jacqueline Eustache-Brinio (LR) a estimé qu'« on peut se poser la question du bilan » et de « l’efficacité » de cet observatoire. « La laïcité n’a jamais été autant attaquée », a-t-elle relevé.