Coronavirus à Lyon : Le Groupama Stadium reconverti en immense centre de vaccination lors des prochains week-ends

EPIDEMIE Les week-ends de Pâques et des 17-18 avril, l’antre de l’OL sera ouvert pour permettre à 14.000 personnes de se faire vacciner rapidement

Caroline Girardon

— 

Le Groupama Stadium de l'OL va être reconverti en centre de vaccination pour le week-end de Pâques.
Le Groupama Stadium de l'OL va être reconverti en centre de vaccination pour le week-end de Pâques. — Robert Grahn / EUROLUFTBILD / AFP

Afin de renforcer la vaccination « auprès des publics sensibles », l’Olympique lyonnais va mettre le Groupama Stadium à disposition des professionnels de santé lors des prochains week-ends. L’enceinte de l’établissement sera reconvertie en centre de vaccination du samedi 3 au lundi 5 avril, et les 17 et 18 avril. Actuellement, 23 centres sont ouverts dans le département du Rhône mais beaucoup affichent des délais d’attente d’un mois.

Cette « opération d’envergure », menée à Décines, devrait permettre de vacciner près de 14.000 personnes selon l’agence régionale de santé. « Le Rhône fait face à une accélération de la circulation du virus, accentuant la pression sur les services hospitaliers, de réanimation en particulier », explique-t-elle consciente que les « mesures de freinage » appliquées ne suffisent plus. « La vaccination des personnes prioritaires constitue une arme importante pour pouvoir mettre fin à cette épidémie », argumente l’ARS.

14.000 doses de vaccins supplémentaires pour le Rhône

Le Rhône devrait recevoir prochainement 14.000 doses de vaccins supplémentaires en plus des dotations initialement prévues en avril. Ce qui permet de réaliser « cette opération coup de poing ». OL group assurera toute la logistique en gérant le matériel, la signalétique et en mettant à disposition une partie de son personnel de sécurité ou d’accueil. Les prises de rendez-vous se font sur le site www.sante.fr.

Les personnes qui peuvent se faire vacciner sont celles âgées de 70 ans et plus, ainsi que les 18-69 ans souffrant d’une pathologie à haut risque d’une forme grave de Covid-19.