Marseille : Un appel pour rendre enfin à Pape Diouf l’hommage qu’il mérite

HOMMAGE L’ancien président de l’Olympique de Marseille Pape Diouf est mort du Covid-19 il y a un an jour pour jour

Adrien Max

— 

Omar Keddadouche devant la fresque en hommage à Pape Diouf lors de son inauguration.
Omar Keddadouche devant la fresque en hommage à Pape Diouf lors de son inauguration. — Omar Keddadouche
  • Pape Diouf est décédé du Covid-19 il y a un an jour pour jour. 
  • Les premiers hommages ont été contrariés par la pandémie de Covid-19. 
  • L'Olympique de Marseille va lui rendre hommage toute la journée sur ses réseaux sociaux. 
  • De nombreuses personnalités souhaitent que la station du rond-point du Prado porte le nom de celui qui a marqué le foot français, l'OM et Marseille. 

Une fresque en hommage à Pape Diouf, et c’est tout. Pour l’instant. Les hommages à l’ancien président de l'Olympique de Marseille, figure du football français, de l’OM, et de Marseille décédé du Covid-19 il y a un an, tardent à arriver.

Omar Keddadouche, président de l’ASC Vivaux Sauvagère a fait inaugurer l’été dernier une fresque dans son club amateur, partenaire de l’OM, en présence de Jacques-Henri Eyraud, ancien président de l’OM. « J’ai fait réaliser cette fresque parce que j’ai eu l’honneur de devenir son ami lors des dernières années de sa vie. Il a d’ailleurs fait sa dernière émission de radio sur France Bleu Provence avec moi. Il était déjà venu nous rendre visite et avait fait des photos avec les minots. J’ai énormément d’affection pour l’homme qui l’était, c’est la raison pour laquelle j’ai proposé cette fresque à sa mémoire », témoigne Omar Keddadouche.

« Toute la journée est dédiée à Pape »

L’Olympique de Marseille lui avait rendu hommage en même temps qu’à Michel Hidalgo, à travers une minute de silence et la diffusion de leur portrait sur l’écran géant, lors du match contre Saint-Etienne le 17 septembre. Soit le premier match à domicile depuis la pandémie de Covid-19. Cette année, l’OM a décidé de mettre le paquet. « Toute la journée est dédiée à Pape, avec un hommage sur tous les réseaux, avec des diffusions d’images d’archives, des témoignages de supporters. Nous avons également fait réaliser une fresque à Dakar, qui sera révélée dans un documentaire que nous avons produit pour nos réseaux sociaux. Et dimanche, il y aura une minute d’applaudissement, à travers la bande-son, et sa photo diffusée sur grand écran », indique le club.

Pape Diouf avec les minots de l'ASC Vivaux Sauvagère.
Pape Diouf avec les minots de l'ASC Vivaux Sauvagère. - Omar Keddadouche

« Les hommages ont été contrariés par le Covid, c’était plus ou moins compliqué d’accueillir du monde, avance Omar Keddadouche. Mais j’aimerais qu’une station de métro, le rond-point du Prado ou un virage du stade Vélodrome porte son nom. Ce serait un hommage à la hauteur du personnage. Il le mérite, et même s’il n’a pas gagné de titre, il a marqué l’histoire du club ».

« Une forme de reconnaissance nécessaire »

Un souhait largement partagé dans le dossier spécial du journal La Marseillaise sur Pape Diouf, qui a passé près du quart de sa vie professionnelle dans ce titre en tant que journaliste sportif. « Nous publions des témoignages de plusieurs personnalités qui souhaitent qu’un lieu porte le nom de Pape Diouf. Et notamment la station de métro du rond-point du Prado qui est la jonction entre la ville et le stade, mais aussi l’endroit où se situe son école de journalisme », explique Léo Purguette, le rédacteur en chef de La Marseillaise.

La mairie indique qu’il est nécessaire d’attendre cinq ans après le décès de la personne avant de renommer un lieu public, mais que « les élus s’en sont saisis ». « Il est d’usage d’attendre un peu, mais face à une personnalité tellement indiscutable, qui ne fait pas polémique, avec un parcours reconnu, c’est une forme de reconnaissance nécessaire », tranche Léo Purguette.