Coronavirus en Paca : De nouveaux lits encore ouverts en réa alors que la troisième vague continue à monter

COVID-19 L'Agence régionale de santé annonce ce mardi un renforcement du cinquième palier de gestion de crise

F.Bi.

— 

Dans l'unité de soins Covid-19 de la clinique Saint-Jean, à Cagnes-sur-Mer
Dans l'unité de soins Covid-19 de la clinique Saint-Jean, à Cagnes-sur-Mer — SYSPEO/SIPA

Les établissements hospitaliers de Paca vont encore devoir s’adapter à la montée en puissance de la troisième vague. Activé la semaine dernière, le cinquième palier de gestion de crise a été « renforcé » ce mardi pour faire face à l’intensification de la circulation virale du Covid-19, annonce l’Agence régionale de santé (ARS).

Cette procédure va permettre d’augmenter à nouveau la capacité d’accueil dans les services de réanimations. Le nombre de lits va ainsi passer de 800 à 850, indique l’organisme. « Prélèvements et greffes, cancérologie et chirurgie ciblée urgente » restent garantis tout comme l’activité d’IVG et le suivi rapproché des malades chroniques, précise-t-il, mais certaines opérations vont donc être encore reportées.

Pour limiter ces déprogrammations, les transferts de malades du Covid-19 se poursuivent, « prioritairement vers la région Occitanie », fait également savoir l’ARS. Depuis le 24 février, 52 évacuations sanitaires ont été organisées, principalement depuis les départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-Maritimes.