Coronavirus à Toulouse : Trop de monde et d’alcool, les berges de la Garonne de nouveau fermées au public

COVID Les autorités ont décidé une nouvelle fermeture des berges de la Garonne, alors que le taux d’incidence augmente de nouveau à Toulouse

N.S.
— 
A Toulouse, des CRS surveillent les berges de la Garonne très fréquentées, le 27 février 2021.
A Toulouse, des CRS surveillent les berges de la Garonne très fréquentées, le 27 février 2021. — Frédéric Scheiber / Sipa

On ferme (le 28 février), on rouvre (le 15 mars), puis on referme (ce dimanche). Depuis un mois, les berges de la Garonne servent de baromètre à l’épidémie de Covid-19 à Toulouse. Dans un communiqué commun, la mairie et la préfecture de Haute-Garonne ont annoncé ce samedi soir que ces lieux très prisés par beau temps allaient être de nouveau inaccessibles au public, au moins jusqu’au lundi 12 avril inclus.



En cause, selon le document : « la présence de très nombreuses personnes assises et rassemblées », sans respect des gestes barrière (port du masque, distanciation) mais avec « une forte consommation d’alcool ».

Le seuil d’alerte maximale de nouveau dépassé

« Cette situation est clairement de nature à accélérer fortement la propagation du virus dans la ville de Toulouse, alors même que le taux d’incidence y augmente rapidement puisqu’il dépasse à nouveau le seuil d’alerte maximale (264,5 cas positifs pour 100.000 habitants, contre 212,2 deux semaines plus tôt). »

Le préfet Etienne Guyot et le maire Jean-Luc Moudenc ont donc mis leurs menaces à exécution, puisqu’ils avaient indiqué lors de la réouverture des berges qu’une nouvelle fermeture restait une possibilité.