Coronavirus : Les personnes testées positives à l'arrivée dans les aéroports parisiens pourront être isolées

EPIDEMIE Ce décret est inscrit dans le cadre de la loi du 15 février dernier prorogeant l’état d’urgence sanitaire

Manon Aublanc
— 
Une passagère dans un aéroport. Illustration.
Une passagère dans un aéroport. Illustration. — Andreas Arnold - AP - Sipa

Les personnes testées positives au coronavirus à leur arrivée dans les aéroports parisiens pourront être placées à l’isolement, a annoncé le ministre de l’Intérieur dans un décret présenté ce mercredi en Conseil des ministres.

Le décret précise que la mesure, qui concerne les trois aéroports parisiens, est valable jusqu’au 31 décembre prochain.

Trois mesures

Dans le cadre de la loi du 15 février dernier prorogeant l’état d’urgence sanitaire, ce décret de Gérald Darmanin précise les compétences du préfet de police, Didier Lallement, « en cas de menaces et crises sanitaires graves ».

Il pourra ainsi, selon le communiqué du Conseil des ministres, « désigner les centres pour assurer la vaccination sur le territoire de la ville de Paris », « ordonner la fermeture des établissements recevant du public qui ne respecteraient pas les obligations applicables (jauge de fréquentation, horaires du couvre-feu et gestes barrières) et prendre des arrêtés de placement à l’isolement pour les personnes testées positives à leur arrivée à l’aéroport​ ».