Vendée : A 36 ans, ce « fou furieux » des POG fait renaître Pogman et Pogfoot

VINTAGE Cédric Ripoll, Vendéen de 36 ans, possède plus de 20.000 POG. Il fait partie des plus grands collectionneurs au monde

David Phelippeau

— 

Cédric Ripoll et ses POG.
Cédric Ripoll et ses POG. — Cédric Ripoll
  • Cédric Ripoll, Vendéen de 36 ans, possède une collection de 20.000 POG.
  • Les POG sont des petites rondelles de cartons illustrées, très prisées au milieu des années 90.
  • Le collectionneur a été contacté par la World POG Fédération pour participer à la promotion des POG, qui sont à nouveau en vente dans les commerces.

Grâce à Cédric Ripoll, ce collectionneur vendéen de POG de 36 ans, on fait un saut dans le passé de près de trente ans. 1994 : le FC Nantes caracole en tête de la Division 1 de football, IAM fait danser le mia à la France et François Mitterrand en finit quasiment avec son septennat. Sur les cours de récréation, on est à des années-lumières de la distanciation physique. Et pour cause : les enfants s’agenouillent sur le béton pour jouer aux POG, des petites rondelles de cartons illustrées.

La règle du jeu est simple : on empile plusieurs POG sur une pile unique avant qu’un des deux joueurs lance un KINI sur la pile de POG. Chaque rondelle retournée est considérée comme gagné par le lanceur. Les grandes marques (Esso, Candia, BN, Boursin…) sautent sur le marché et en proposent avec leurs produits. La « pogmania » finit par s’essouffler au début des années 2000. Cédric, âgé d’à peine 10 ans à l’époque, lui aussi remise ses petites pièces en carton au fond d’une armoire.

Et oui, ça y est, les POG sont arrivés chez le buraliste de la Ferrière en Vendée!
Et oui, ça y est, les POG sont arrivés chez le buraliste de la Ferrière en Vendée! - Cédric Ripoll

La passion revient « par hasard »

Jusqu’en 2010, au moment d’un déménagement. « Je suis retombé par hasard sur un carton qui contenait 300 à 400 POG, des vrais et des faux, se souvient cet informaticien à son compte vivant à La Ferrière (85). Il y a eu un petit côté nostalgique. Je suis allé voir sur le Web par curiosité ce qu’il y avait. » Il y découvre de nombreux échanges via les sites de petites annonces, mais peu de sites Web informatifs sur ces petites rondelles en carton. Cédric crée alors le sien (www.generation-pog.fr) « pour partager sa passion et présenter sa collection ». Laquelle est étoffée au fil des achats nombreux sur les sites d’annonces et surtout grâce à des brocantes. « Sur les dix dernières années, j’étais à l’affût. J’ai passé mon temps à fouiner. »

Aujourd’hui, à son domicile, dans deux bibliothèques, 20.000 POG sont rangés, classés par séries. Certaines sont complètes. « Celles de Pogman, Batman, Power Ranger, le Roi Lion, les Schtroumpfs ou encore Pogfoot du Mondial 2002 », énumère ce jeune homme originaire de l’est de la France. Et la pièce dont il est le plus fier ? « C’est celui du premier open de POG du salon de Supergames de Paris de novembre 1995, qui est tout neuf et introuvable », se targue ce père d’un petit garçon de deux ans.

Le fameux POG de novembre 95.
Le fameux POG de novembre 95. - Cédric Ripoll

Sans aucun doute le plus grand collectionneur de POG en France

« Dans cette période anxiogène, on se raccroche au passé », justifie cet ancien membre de la génération Dorothée et cet ex-fan de Jeanne et Serge et Dragon Ball. En début d’année, Julien Savino, PDG de la World POG Fédération (WPF), le contacte. « J’ai pris ça comme un honneur. Il m’a dit qu’en termes de fou furieux, j’étais bien dans mon genre », s’esclaffe Cédric. Le grand manitou du POG lui confirme qu’il est sans aucun doute le plus grand collectionneur en France. « Dans le monde, je ne sais pas… », sourit celui qui avoue être devenu « limite accro » aux petites rondelles cartonnées.

En fin d’année, la fabricant officiel a relancé la commercialisation des POG. Les voilà désormais à nouveau vendus dans certaines grandes surfaces et chez certains buralistes. La série vintage numéro un, sortie en 1994, composée de 100 pièces et toute première série française, fait son come-back. Le site de Cédric, qui va subir un toilettage dans les semaines à venir, est désormais officiellement affilié comme site fan à la WPF. « Je vais servir de passerelle entre les passionnés et la Fédération ». En clair, participer à la renaissance des POG.