Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Malgré la crise, les jobs d’été ont encore de nombreux postes à offrir

EMPLOI Le Crij des Pays-de-la-Loire organise un grand forum, samedi. Si 2.500 postes sont à pourvoir, certains secteurs traditionnels ne participeront pas à ce salon virtuel

Julie Urbach

— 

Certains secteurs d'habitude très porteurs n'ont pas commencé leur recrutement. Illustration d'une serveuse
Certains secteurs d'habitude très porteurs n'ont pas commencé leur recrutement. Illustration d'une serveuse — Maxime Le Pihif/SIPA
  • Alors que la chasse aux jobs saisonniers est lancée, la crise sanitaire semble avoir fait baisser le nombre d’offres disponibles.
  • Mais tout n’est pas perdu, avec une dynamique toujours vive dans certains secteurs et des recrutements qui pourraient s’organiser « jusqu’au dernier moment ».

D’habitude, ils organisent un grand job dating dès le mois de février. Mais cette année, l’événement n’a pas eu lieu au sein des hôtels Barrière à la Baule. Si le groupe hôtelier propose chaque année plus de 200 postes pour la saison estivale (du réceptionniste au jardinier, en passant par le serveur et l’agent d’entretien) impossible de savoir à ce jour si les conditions sanitaires seront réunies pour tous les maintenir.

Alors que plusieurs secteurs comme le tourisme ou la restauration peinent à se projeter, y aura-t-il assez de jobs saisonniers pour les étudiants cet été ? « Ces secteurs ne recrutent pas ce qui crée une baisse du nombre d’offres. Mais tout n’est pas perdu », positive Régis Reynaud, le directeur adjoint du Centre régional information jeunesse (Crij) des Pays-de-la-Loire. Ce samedi, la structure organise son grand forum pour la première fois en ligne, sur la plateforme Discord [lire encadré], avec plus de 2.500 postes à pourvoir sur la région, pour les jeunes entre 18 et 30 ans. Près de dix secteurs d’activité seront représentés parmi lesquels l’agriculture, l’aide à la personne, l’assistance téléphonique, l’animation, la grande distribution ou encore la logistique.

« Jusqu’au dernier moment »

« Il y a de gros besoins en magasinage, gestion et expédition de marchandises, peut-être en raison des modes de consommation qui ont évolué pendant la crise, note Régis Reynaud. Decathlon fait partie des gros employeurs, pour de la préparation de commandes dans ses entrepôts. » Parmi les autres secteurs qui recrutent figure celui de la propreté. L’entreprise Yanet propose par exemple 200 postes à temps plein, pour du nettoyage de bureaux ou de cages d’escaliers. « Le métier a montré encore davantage son utilité avec la crise, observe Aurélie Bacon, responsable RH. Notre activité n’a pas diminué bien au contraire. Nous recherchons des jeunes gens dynamiques, autonomes, qui ont le sens du contact. »

En milieu de semaine, près de 500 jeunes étaient déjà inscrits pour tenter de décrocher l’un de ces fameux postes. Mais d’après le directeur adjoint du Crij, pas de panique, d’autres offres pourraient tomber ces prochaines semaines ou mois et « même jusqu’au dernier moment », au fur et à mesure que la situation sanitaire se précisera. « De notre côté, nous ne pouvons pas attendre plus longtemps, estime Vincent Puthod, qui a déjà lancé le recrutement de 300 saisonniers pour les parcs vendéens O’Fun et O’Gliss. Bien sûr, il y a cette possibilité de devoir décaler la date d’embauche d’une semaine ou d’un mois, tout le monde en est conscient… Mais nous avons envie de prendre le pari que tout se passera bien et envoyer des signaux positifs. »

Un salon sur Discord

Le Crij Pays-de-la-Loire a décidé d'organiser son forum sur Discord, une plateforme «très populaire auprès des jeunes et accessibles depuis un smartphone». On y trouvera une interface avec «plusieurs stands» et «des files d'attente». De courts entretiens seront organisés en visio avec les recruteurs, qui récupèreront les CV par la même occasion. Trois conférences seront organisées (conseils pour trouver un emploi, jobs à l'étranger, connaître ses droits). La jauge n'est pas limitée mais il est de conseillé de s'inscrire en amont.