Mariage pour tous : Les LGBT chrétiens déplorent que l’Eglise catholique refuse encore l'union des couples gay

RELIGION Pour l’Association David & Jonathan, cette « norme hétérosexuelle » pèse sur les chrétiens LGBT, accusés par des membres de l’Eglise d'« immoralité »

20 Minutes avec AFP

— 

Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT .
Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT . — Richard Milnes//SIPA

La déception est lourde pour l’association LGBT chrétienne David & Jonathan. Dans un communiqué, elle déplore ce mercredi que « rien ne semble avoir changé » dans l’Eglise catholique pour les couples homosexuels, après le rappel lundi par le Vatican qu’il n’est pas possible de bénir les unions des couples de même sexe.

L’institution du Vatican chargée de dire et préserver le dogme catholique, la Congrégation pour la doctrine de la foi, a réaffirmé lundi, dans un document, la doctrine considérant l’homosexualité comme un « péché ». Elle a confirmé qu’il n’était « pas licite » pour l’Eglise catholique de « donner une bénédiction » aux unions de couples de même sexe.

« Honte, silence et violence »

Dans un communiqué, David & Jonathan juge « bien éculé » l’argumentaire de théologie morale appuyant cette position. « Rien ne semble avoir changé, depuis le temps où Joseph Ratzinger (devenu ensuite Benoît XVI), préfet de ladite Congrégation, refusait toute possibilité de reconnaissance morale de l’homosexualité, dans une lettre aux évêques de 1986 ».

« On ne peut que voir aujourd’hui les dégâts de ce discours, empêtré dans ses certitudes, et qui a renvoyé désirs, sentiments et vies de couple du côté de la honte, du silence, de la violence, pour peu qu’ils ne puissent correspondre à une norme hétérosexuelle et procréative », ajoute l’association. Et celle-ci d’interroger : « Que penser d’une Eglise qui, loin d’accueillir sans jugement, écarte une partie de ceux et celles qui viennent vers elle ? »

L’association regrette qu' « aujourd’hui en France, il (ne soit) pas possible pour une personne LGBT + catholique de se tourner simplement vers sa paroisse, vers un prêtre rencontré au hasard, sans s’assurer au préalable de sa bienveillance, sans risquer de se voir renvoyer du côté du péché et de l’immoralité ».