Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
HAPPY HOURV and B veut « sauver la bière » et brade 400.000 litres de pression

Le caviste V and B veut « sauver la bière » et brade 400.000 litres de pression

HAPPY HOUR
Une bonne partie des 230 magasins du réseau basé en Mayenne doit vider ses fûts
Illustration d'une bière pression en train d'être servie dans un bar. Archives du monde d'avant.
Illustration d'une bière pression en train d'être servie dans un bar. Archives du monde d'avant.  - Pubinno / SIPA / SIPA
Camille Allain

Camille Allain

L'essentiel

  • L’enseigne V and B va déstocker plus de 400.000 litres de bière, stockés dans ses fûts en raison de la fermeture des bars.
  • L’activité bar représente plus de la moitié du chiffre d’affaires de l’enseigne basée en Mayenne mais qui compte 230 magasins en France.
  • Les franchisés ont dû investir dans des machines capables d’embouteiller la bière pression.

Ils sont dans une telle incertitude qu’ils ont décidé de ne pas prendre de risque. Ne sachant pas quand ils pourront rouvrir leur bar, les gérants de l’enseigne nationale V and B ont décidé de lancer une opération de déstockage de leurs bières dont la date limite d’utilisation optimale (DLUO) arrive à son terme. Dans une bonne partie de la France, leurs franchisés vont tenter d’écouler les 400.000 litres de houblon que l’épidémie de coronavirus les empêche de distribuer normalement. Une opération « anti gaspillage » mais aussi « sauve qui peut » pour les 230 magasins de l’enseigne, dont l’activité bar est arrêtée depuis la fin octobre.

« Tout le monde trouve son compte. Les clients peuvent acheter une bière de qualité pression à petit prix et nous, on vide nos stocks. Il y a un côté solidaire ». François Reillon est le responsable innovation de V and B. Basé à Château-Gontier, son groupe a vu l’ensemble de ses activités de bar s’arrêter à l’automne, sans savoir quand elles pourraient rouvrir. Si les caves à vin et à bière continuent de tourner, les fûts de bière commandés restent désespérément pleins. Au point d’approcher dangereusement de leur date limite de consommation. « On a fait le calcul. On a un peu plus de 200.000 litres dans l’ensemble du réseau et au moins autant dans la centrale d’achat. On a plus de 400.000 litres à sauver ».

A Rennes, les trois bars du V and B vont proposer de la bière pression en bouteilles pour écouler les stocks.
A Rennes, les trois bars du V and B vont proposer de la bière pression en bouteilles pour écouler les stocks. - V and B Rennes

Pour y remédier, la maison mère a invité ses 230 franchisés à se doter d’un matériel de mise en bouteille ou en canettes, afin d’écouler les stocks avant la réouverture des établissements. A Rennes, où l’enseigne est implantée depuis dix-huit ans, les trois bars ont encore 6.000 litres sur les bras. « Il y a des bières locales artisanales, des Belges, des Allemandes », explique Angélique Clolus, la responsable communication. Grâce à une machine de mise en bouteille, les trois sites proposent depuis quelques jours de la bière à emporter. Vendue entre 3 et 5 euros les 75 cl, elle est proposée avec une consigne de 2 euros. « Cela fait vingt ans que l’on pratique la consigne sur les produits de Belgique et d’Allemagne. On ne voulait pas recréer du déchet », justifie François Reillon.

A Rennes, les amateurs auront le choix entre deux références qui seront proposées jusqu’à écoulement des stocks. Quelques exemples ? De la Corsendonk, de la Delirium pour la Belgique, de la Débauche, de la Sainte-Colombe ou de la Vieux Singe pour les Françaises et Bretonnes. Pour les magasins, ce sera l’occasion de rentrer un peu de trésorerie. « Le bar représente 60 % de notre activité. On a beau faire un peu plus de vente à emporter, on a perdu une grosse partie », explique Angélique Clolus. Avec cette opération, elle espère « minimiser la perte ». Une occasion aussi d’écouler les stocks de certains producteurs locaux habitués à travailler avec les bars et qui voient leurs fûts s’accumuler dans les réserves. « On a hâte à la réouverture. On sait qu’on aura des jauges limitées et des contraintes. Mais ce sera toujours mieux que rien », conclut le responsable de l’innovation.

L’opération « bière en vrac » a lieu dans de nombreux V and B de France. Pour retrouver les enseignes participantes, rendez-vous sur leur page Facebook.

Sujets liés