Vaccination : Jean Castex dit qu’il se fera vacciner « très rapidement » si la suspension d’AstraZeneca est levée

PANDEMIE Le Premier ministre veut rassurer les Français après la suspension temporaire du vaccin anti-Covid AstraZeneca

20 Minutes avec AFP

— 

Vaccination : Jean Castex dit qu’il se fera vacciner « très rapidement » si la suspension d’AstraZeneca est levée (Illustration)
Vaccination : Jean Castex dit qu’il se fera vacciner « très rapidement » si la suspension d’AstraZeneca est levée (Illustration) — Fred MARVAUX-POOL/SIPA

Jean Castex se fera vacciner « très rapidement » si la suspension d' AstraZeneca est levé, afin de montrer aux Français « qu’on peut y aller en toute sécurité », a-t-il déclaré mardi soir  sur BFMTV.

« Jusqu’à présent, je m’étais fixé une ligne de conduite, c’est-à-dire me faire vacciner quand mon tour viendra, pas de passe-droit », a déclaré le Premier ministre, âgé de 55 ans et qui ne déclare « pas de comorbidité connue ». « Mais compte tenu de ce qui vient de se passer pour AstraZeneca », qui a vu son vaccin suspendu dans une bonne partie de l’Europe, « je me suis dit effectivement qu’il serait judicieux que je me fasse vacciner très rapidement », a-t-il poursuivi.

Le retard de livraison de vaccins anti-Covid « anormal »

Toujours sur la thématique de la vaccination, Jean Castex a estimé que le retard de livraison de certains vaccins en France est « profondément anormal », considérant qu’il fallait « que l’Europe montre les crocs ».

« Qu’on dise à ces laboratoires : "Vous devez respecter les engagements contractuels" », a exhorté le Premier ministre qui a toutefois affirmé que, si le vaccin AstraZeneca était à nouveau autorisé en France, l’objectif de 10 millions de vaccinés au 15 avril était « atteignable ».