Coronavirus à Montpellier : Le Centre chorégraphique occupé pour réclamer la réouverture des lieux culturels

PROTESTATION Le lieu a été investi vendredi

N.B.
— 
L'Agora (illustration)
L'Agora (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Depuis vendredi, des intermittents du spectacle, artistes et techniciens, des syndicats et des étudiants occupent le Centre chorégraphique national de Montpellier (Hérault).

Le lieu, qui accueille tous les ans, notamment, le festival Montpellier Danse, rejoint ainsi le mouvement d’occupation des lieux culturels, lancé par le théâtre de l'Odéon.

Une assemblée générale tous les jours

Les occupants demandent à l’Etat, indiquent-ils dans un communiqué, la réouverture des lieux culturels, fermés en raison de l’épidémie de Covid-19, l’annulation de la réforme de l’assurance chômage, la « prolongation de l’année blanche d’une année à partir de la reprise totale du secteur », ou encore « un plan massif de soutien à l’emploi ».

Une assemblée générale est organisée tous les jours durant cette occupation, à 14 heures, sur le parvis de l’Agora, devant le Centre chorégraphique.