Quelle expression à la mode en 2021 détestez-vous le plus ?

VOUS TEMOIGNEZ « Malaisant », « askip », « distanciel », « je dis ça, je dis rien », « ok, boomer »… Certaines expressions maintes fois entendues nous font péter les plombs

Delphine Bancaud

— 

Certaines expressions nous donnent mal aux oreilles.
Certaines expressions nous donnent mal aux oreilles. — Martin Lee/REX Shutters/SIPA

Crispantes, débiles, trop entendues… Certaines expressions très tendance en 2021 nous font monter la pression. Qu’elles soient prononcées au bureau, en famille, sur les réseaux sociaux ou entre amis. Et le degré d’intolérance face à certains mots varie selon les sensibilités.

Il y a bien sûr tout le vocabulaire relatif à la crise sanitaire : « en présentiel », « en distanciel », « distanciation sociale », « cluster », « pas très Covid »… Mais aussi les abréviations dont on abuse dans les SMS « JPP », « en PLS », « askip »… Et le langage adolescent qui est désormais utilisé par tout le monde : « génance », « malaisant », « cheh », « de ouf », « le seum », « poucave »… Ou les tics de langage qui ponctuent toutes les phrases de certains : « J’avoue », « de base », « trop »… Sans parler des anglicismes énervants : « bugger », « ghoster », « spoiler », « performer », « bankable »…

Dites-nous quelle expression vous énerve le plus (sans forcement citer une de celle qui est mentionnée dans cet appel à témoins !). Est-ce parce qu’elle est trop utilisée, parce que vous la trouvez vide de sens ou que vous ne la comprenez pas ? Ou parce qu’elle est prononcée par une personne à qui elle ne correspond pas ? Comment réagissez-vous quand vous l’entendez ? Reprenez-vous la personne, quitte à passer pour un ringard total ? Si vous avez des enfants, les incitez-vous à se débarrasser de ces tics de langage ?