Cinq infos dans le rétro : La première virée de Perseverance, le saut de l'ange de Patrick Dupond et l'évacuation des quais de Seine

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité du week-end

Anne Kerloc'h

— 

Le rover Perseverance a fait sa première virée sur Mars. Sur quelques mètres...
Le rover Perseverance a fait sa première virée sur Mars. Sur quelques mètres... — NASA/UPI/Shutterstock/SIPA

La vie s’écoule, le week-end s’enfuit, l’actu défile à pas pressés. Mais nous étions là pour la voir passer et vous permettre de la rattraper. Voici votre indispensable résumé d’actualité.

1-Le Rover Perseverance a parcouru ses premiers mètres

Un petit pas pour le rover, un grand pour la robotique. Arrivé sur Mars, le rover Perseverance de la Nasa a bougé son corps, ou, disons, fait tourner ses roues avec succès sur Mars pour la première fois depuis son atterrissage il y a deux semaines. Lors de ce premier trajet réalisé jeudi après-midi, et destiné à vérifier le bon fonctionnement du système, le véhicule, équipé de six roues, a avancé de 4 mètres, puis a effectué une rotation sur lui-même vers la gauche, avant de réaliser une manœuvre arrière sur environ 2,5 mètres. Un exploit à retrouver en vidéo.

2- Enquête ouverte après des affiches accusant des profs d’islamophobie à Grenoble

Deux professeurs de Science PGrenoble ont vu leurs noms placardés sur des affiches collées sur les murs de l’établissement, avec ces phrases : « L’islamophobie tue », « des fascistes dans nos amphis ».

Le procureur de la République de la ville, Eric Vaillant, a annoncé, avoir ordonné une enquête pour des faits « d’injure publique envers un particulier par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique ». Et « dégradation ou détérioration légère de bien destiné à l’utilité ou la décoration publique par inscription, signe ou dessin ». Les enseignants sont accusés par un syndicat d’avoir tenu des propos discriminatoires, ce qu’ils contestent. Le parquet, a chargé le commissariat de Grenoble de l’enquête. Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur a condamné des « tentatives de pression et d’intimidation.

3- Mort du danseur Patrick Dupond

Une étoile est décédée. L’ex-danseur de l’Opéra de Paris et star de la danse Patrick Dupond est mort vendredi à l’âge de 61 ans des suites d’une « maladie foudroyante », a annoncé son entourage. Patrick Dupond était l’une des plus grandes étoiles de l’Opéra de Paris et de la danse en général en France, connu du grand public. Sacré à 21 ans étoile de l’Opéra, il avait par ses qualités séduit les plus grands chorégraphes, de Roland Petit à Maurice Béjart qui créaient pour lui. En 2000, il avait été victime d’un grave accident de voiture, s’en sortant avec 134 fractures et une carrière de danseur brisée. Il était revenu comme juré dans l’émission Danse avec les stars sur TF1 en 2018.

4- Evacuation des quais de Seine bondés à Paris

La police a fait évacuer en milieu d’après-midi samedi les quais de Seine à Paris où le soleil et la température douce avaient attiré des Parisiens en nombre qui ne respectaient pas les gestes barrières en cette période de forte circulation du Covid-19. La consommation d’alcool avait été de surcroît interdite sur les quais de Seine et les rives du Canal Saint-Martin de 11 heures à 18 heures, ainsi que dans plusieurs autres lieux de la capitale. Pourtant, des voix s’élèvent pour donner un large accès au plein air et arrêter de s’indigner de voir du monde dehors. Comme nous l’expliquons (avec brio, forcément) dans cet article.

5- Les manifestations continuent en Birmanie, malgré des raids mortels

La répression se poursuit ce dimanche en Birmanie contre les manifestants pro-démocratie descendus par milliers dans les rues malgré les raids de la veille, au cours desquels des membres du parti d’Aung San Suu Kyi ont été arrêtés et un battu à mort. A Bagan (centre), célèbre pour ses pagodes centenaires, des détonations ont été entendues. « Un adolescent de 18 ans a reçu une balle dans la mâchoire », d’après les secouristes, tandis qu’un média local fait état d'« au moins cinq personnes blessées ».

Plus d’un mois après le coup d’État militaire, la contestation ne faiblit pas​.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Et si vous avez encore un peu d’énergie vous pouvez découvrir nos comptes Tik Tok ou Instagram. A demain !