Vaccination à Paris : Des vaccins supplémentaires et des volontaires pour une opération massive ce week-end

PANDEMIE La répartition des plus de 11.000 doses pour une opération massive de vaccination samedi et dimanche est « une gageure », a même souligné l’adjointe en charge de la santé publique

M.P. avec AFP

— 

Une vaccination en Ehpad, illustration. Plus de 80% des résidents ont reçu une première dose de vaccin.
Une vaccination en Ehpad, illustration. Plus de 80% des résidents ont reçu une première dose de vaccin. — Bony/SIPA

Pour donner un coup d’accélérateur à la campagne de vaccination nationale, le gouvernement a annoncé jeudi l’allocation d’un total de 135.000 nouvelles doses aux 23 départements prioritaires. Alors depuis c’est le branle-bas de combat à la Ville de Paris. La répartition des plus de 11.000 doses attribuées à la capitale pour une opération massive de vaccination contre le Covid-19 samedi et dimanche est « une gageure », a même souligné ce vendredi  l’adjointe (EELV) en charge de la santé publique, Anne Souyris.

Les vaccins supplémentaires en cours de distribution « au prorata de la démographie »

Les vaccins supplémentaires annoncés jeudi soir par le gouvernement sont en cours de distribution dans les 20 centres parisiens « à peu près au prorata de la démographie, en particulier des personnes âgées, mais en tenant aussi compte des comorbidités et des personnels disponibles », a expliqué l’adjointe de la maire (PS) Anne Hidalgo.

La mairie de Paris a lancé jeudi soir un appel aux volontaires parmi ses salariés et auprès des médecins et infirmiers libéraux pour prendre en charge cette opération massive. Vendredi soir, 567 agents y avaient répondu, dont 300 seront mobilisés au cours du week-end.

Installés dans des mairies d’arrondissement, des centres médicaux ou des lieux culturels, les 20 centres compteront chacun au moins « trois médecins, trois infirmiers et quatre ou cinq personnels administratifs, a précisé Anne Souyris. Cela a été une gageure de répartir entre 11.000 et 12.000 doses dans le week-end alors qu’on est au courant depuis mercredi qu’on va avoir des doses, et depuis hier soir qu’on va en avoir plus de 11.000 », toutes du laboratoire Pfizer. A ce total s’ajoutent 2.000 doses fournies à deux centres de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), a indiqué le premier adjoint Emmanuel Grégoire.

Anne Souyris ne croit pas « du tout aux couacs et aux doses restantes »

Malgré l’ampleur du défi, Anne Souyris ne croit pas « du tout aux couacs et aux doses restantes, car on a plein de personnes sur les listes d’attente. Il y aura peut-être des déçus, j’ai plus peur de ça que de l’inverse ». Si la Ville s’estime « capable de pouvoir armer (ses) centres en 24 heures », c’est « qu’au départ, on avait un cahier des charges beaucoup plus important, on nous avait promis beaucoup plus de doses. Début janvier, on parlait de 25.000 doses par semaine et finalement on en a eu 10.000 maximum », indique-t-elle.

Jusqu’à présent, environ 20.000 Parisiens ont reçu la première dose et 30.000 les deux doses pour être vaccinés, selon la même source.