Vaccination : Autour de 33.000 médecins libéraux inscrits pour vacciner la semaine du 8 mars

PANDEMIE Les médecins libéraux peuvent administrer des doses du vaccin Astrazeneca, dont la France a reçu une nouvelle livraison

20 Minutes avec AFP

— 

Un soignant chargé d'administrer un vaccin Astrazeneca (image d'illustration).
Un soignant chargé d'administrer un vaccin Astrazeneca (image d'illustration). — AFP

Les médecins libéraux sont un peu plus nombreux à s’inscrire pour vacciner la population. Selon le ministère de la Santé, ils sont désormais 33.000 volontaires pour administrer les 765.000 doses du vaccin AstraZeneca.

« Pour cette troisième semaine de la campagne de vaccination en ville avec AstraZeneca, environ 33.000 médecins se sont appariés à environ 12.000 officines, pour un volume de commandes d’environ 765.000 doses », a indiqué la direction générale de la santé (DGS). Comme chaque semaine désormais, les praticiens avaient jusqu’à mercredi 23 heures pour se manifester auprès d’un pharmacien afin de recevoir à partir de lundi des doses du vaccin AstraZeneca.

Une vaccination étendue

Depuis le 25 février, ils peuvent vacciner dans leurs cabinets leurs patients âgés de 50 à 64 ans, qui présentent des affections de longue durée, diabète, bronchites chroniques ou insuffisances respiratoires, ou un excès de poids avec un IMC (indice de masse corporelle) supérieur à 30.

La première semaine, ils avaient été 28.844 médecins à se porter volontaires, contre seulement 19.187 la deuxième semaine. Et lundi, Olivier Véran, a annoncé que l’utilisation du vaccin AstraZeneca allait être étendue aux personnes âgées de 65 à 75 ans présentant des comorbidités. Soit à deux millions et demi de personnes supplémentaires.

Un élargissement validé mardi par la Haute Autorité de santé (HAS), qui a également recommandé que tous les vaccins puissent être administrés par les pharmaciens, les infirmiers et les sages-femmes, en plus des médecins, et a étendu la liste des publics considérés comme prioritaires.