Coronavirus : « Le confinement n’est pas impossible, mais il n’est pas inéluctable », rappelle Jean Castex

PANDEMIE Lors de leur habituel point hebdomadaire, Jean Castex et Olivier Véran ont donné les derniers arbitrages du gouvernement sur l’épidémie de Covid-19

Lucie Bras

— 

Jean Castex lors de la conférence de presse jeudi 4 mars 2021.
Jean Castex lors de la conférence de presse jeudi 4 mars 2021. — AFP

L’ESSENTIEL

  • Le Pas-de-Calais reconfiné le week-end et Paris et Marseille épargnés. C’est ce que l’on sait des nouvelles mesures qui ont été décidées par l’exécutif pour lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19, en hausse dans plusieurs départements. Des mesures qu'a précisées Jean Castex alors que 23 départements sont désormais placés en surveillance renforcée.
  • Jean Castex est aussi revenu sur les leviers pour accélérer le déploiement du vaccin AstraZeneca, alors que 25 % des doses reçues ont été utilisées, a reconnu cette semaine le ministère de la Santé.
  • Au niveau national, le nombre de nouvelles contaminations en 24 heures s’établissait à 26.788 mercredi soir, alors que le nombre de patients en réanimation continue de progresser, à 3.637 malades, un chiffre élevé mais éloigné du pic de la deuxième vague de l’automne, où 4.900 étaient hospitalisés en réa.

A LIRE

A VOIR

C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi avec nous !

19h19 : Le président du Pas-de-Calais en colère

Jean-Claude Leroy, président du département du Pas-de-Calais, réagit au confinement de son département : 

«Je l’ai dit, je l’ai écrit, je le répète : le retard pris par la campagne vaccinale dans notre département est tout simplement inadmissible ! [...] L’Etat doit rétablir la confiance, garantir l’égalité alors même qu’aux yeux de beaucoup de nos habitants ce reconfinement est perçu, à juste titre, comme profondément injuste au regard du choix inverse qui a été fait pour Paris et les départements franciliens.»

19h03 : La vaccination des soignants doit-elle être obligatoire ?

A cette question posée par un journaliste, Olivier Véran partage une « conviction » : « la vaccination des soignants va augmenter », assure-t-il. « Je vais écrire aux médecins, aux soignants, aux sages-femmes pour leur dire tout ce que la nation leur doit. Je vais leur dire que ce combat, ils le mèneront encore mieux s’ils sont protégés, je leur demanderai de se faire vacciner. Si ça ne suffisait pas, nous pourrions envisager une saisine du conseil national consultatif d’éthique pour savoir s’il faut aller au-delà. »

19h01 : « L’heure n’est pas à envisager des réouvertures », répond Castex à un journaliste, avant de rappeler que la situation est toujours « préoccupante »

18h46 : Une vie normale mi-avril ?

« L’échéance du 15 avril n’est pas nouvelle », répond Jean Castex, car elle correspond au calendrier vaccinal, avec 10 millions de vaccinations à cette date.

« Au printemps, les conditions climatiques sont moins favorables à la circulation du virus », complète Olivier Véran.

18h43 : « Le confinement n’est pas impossible mais il n’est pas inéluctable », rappelle à nouveau Jean Castex

18h34 : 40 % des soignants en Ehpad et 30 % des soignants sur l’ensemble du système de santé sont vaccinés, « cela ne suffit pas », prévient Olivier Véran

« Quand on est soignant, il est de notre responsabilité de nous protéger nous-mêmes ainsi que ses patients », estime Véran, qui va envoyer demain une lettre aux soignants pour les inciter à se faire vacciner.

 

18h32 : « Les risques de contamination sont accrus lors des repas, lors de réunions privées et au travail lorsque les gestes barrières se relâchent », montre une étude pilotée par l’Institut Pasteur, citée par Olivier Véran

A l’inverse, « les personnes en télétravail présentent un risque de contamination réduit de 30 % », rappelle Olivier Véran.

18h29 : Des tests salivaires vont être déployés dans les crèches et les établissements médico-sociaux, annonce Olivier Véran sans donner de date précise

18h27 : La vaccination en ville est un pilier de la stratégie vaccinale, indique Olivier Véran
750.000 vaccins vont être livrés la semaine prochaine, en plus des 800.000 livrés la semaine dernière. Olivier Véran demande aux professionnels de santé d’administrer ces doses au plus vite.

18h23 : « Nous avons demandé l’ouverture et la création de centres de vaccination éphémères partout où c’est utile », annonce Olivier Véran

18h21 : A compter du 15 mars, les pharmaciens pourront vacciner des doses d’Astrazeneca

Cette vaccination ne concernera dans un premier temps que les personnes de plus de 50 ans souffrant de comorbidités. Les patients concernés n’auront « pas besoin d’une prescription médicale » et pourront se rendre « directement en officine » pour y recevoir le vaccin AstraZeneca, a indiqué le Premier ministre, ajoutant que les personnes de 50 à 74 ans qui n’ont « pas de pathologie particulière » pourront se faire vacciner « à compter de mi-avril ».

18h18 : 20 millions de personnes vaccinées d’ici mi-mai, deux tiers des adultes d'ici l'été

« Nous devrions avoir vacciné au moins 20 millions de personnes » d’ici mi-mai, soit tous les plus de 50 ans volontaires, a promis jeudi le Premier ministre Jean Castex. « D’ici l’été, nous aurons reçu suffisamment de doses pour avoir proposé la vaccination à 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans », a ajouté le chef du gouvernement.

18h17 : Jean Castex invite d’ailleurs les personnels des Ehpad « solennellement » à se faire vacciner

« Pour que cette vie sociale apaisée de nos aînés résidant dans les Ehpad et les unités de soins de longue durée puisse retrouver sa pleine dimension, il faudra aussi que les personnels de ces établissements se fassent vacciner », a déclaré Jean Castex devant la presse. « Trop d’entre eux ne l’ont pas encore fait et je les invite solennellement à le faire très rapidement », a-t-il ajouté.

18h16 : En mars et en avril, la France devrait recevoir 22 millions de doses de vaccin soit trois fois plus qu’aujourd’hui

Le vaccin d’Astrazeneca est aussi performant que Pfizer ou Moderna, rappelle Castex.

18h14 : Près d’1.8 million de personnes ont déjà reçu deux doses de vaccin, la vaccination en Ehpad avance

Près de 80 % des résidents des Ehpad ont reçu au moins une dose du vaccin, une « étape cruciale », rappelle Jean Castex. Ce constat ouvre la voie à une adaptation sur le droit de visite en Ehpad, a indiqué le Premier ministre qui dit travailler sur ce sujet. 

18h11 : Un confinement n’est pas à l’ordre du jour mais reste possible pour les semaines à venir, prévient Jean Castex

« L’objectif est de tenir ensemble, par la mobilisation de tous, le temps que les conditions météorologiques deviennent moins favorables à la circulation du virus et que la vaccination fasse connaître ses effets. »

18h10 : Ne pas sortir de son département, limiter ses contacts sociaux… Les consignes du premier ministre aux habitants des départements sous surveillance

« J’invite les habitants des 23 départements concernés à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région s’agissant des départements franciliens », a déclaré le Premier ministre. Le Premier ministre a aussi recommandé à l’ensemble de la population de respecter la règle de « pas plus de six personnes à l’occasion des moments conviviaux ou familiaux », comme cela avait été le cas lors des fêtes de fin d’année.

18h08 : 23 départements sous surveillance et de nouvelles restrictions

Dans les 23 départements sous surveillance, les grandes surfaces commerciales de plus de 10.000 mètres carrés (non-alimentaires) vont être fermées à partir de vendredi. Le port du masque sera rendu obligatoire dans toutes les zones urbaines. L’exécutif demande par ailleurs aux préfets d’arrêter de nouvelles restrictions si nécessaire. 

18h07 : Trois nouveaux départements sous surveillance, les Hautes Alpes, l'Aisne et l'Aube

18h07 : Le confinement le week-end étendu à l'ensemble du département du Pas-de-Calais, annonce officiellement Jean Castex

18h05 : Dans les 20 départements en vigilance renforcée, le virus a continué à progresser à l'exception des Bouches du Rhône et de la Moselle, où l'on note un reflux 

18h03 : Chez les plus âgés, la contamination continue de baisser, annonce Castex

18h02 : « La circulation du virus a continué de progresser ces sept derniers jours, à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre »

« Nous ne sommes pas confrontés à ce stade à une hausse exponentielle de l’épidémie », constate le Premier ministre.

18h01 : Jean Castex s'exprime

17h15 : L’attaquant du FC Nantes Jean-Kevin Augustin souffre du syndrome dit du « Covid long »

Le footballeur de 23 ans s’est exprimé sur les réseaux sociaux. Alors que l’on en sait de plus en plus sur le coronavirus, un an après son apparition, des mystères demeurent, comme cette forme sévère de Covid-19 qui s’éternise. Notre journaliste Jean-Loup Delmas vous en parlait il y a quelques jours dans cet article.

 

17h12 : L’épidémie repart-elle à la hausse en Europe ?
L’OMS a annoncé ce jeudi avoir constaté une nouvelle hausse des contaminations, après six semaines de baisse. Plus d’informations dans notre article ci-dessous.

 

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live. Alors que l’OMS enregistre une remontée des cas en Europe après six semaines de déclin, Jean Castex et Olivier Véran doivent s’exprimer lors d’un point presse ce jeudi dès 18 heures.

Comment l’exécutif compte-t-il s’y prendre pour affronter ces quelques semaines de « gros temps », comme l’a dit mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ? Réponse tout à l’heure, et dans ce live, évidemment.