Coronavirus : 1.700 étudiants vont être recrutés pour aider aux tests salivaires dans les écoles

COUP DE POUCE Mi-mars, 300.000 tests salivaires par semaine devraient être réalisés dans les écoles sur l’ensemble de la France

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale. — ABDULMONAM EASSA / AFP

Pour aider les personnels médicaux à effectuer les tests salivaires qui doivent être déployés massivement dans les écoles, l’Education nationale va recruter 1.700 étudiants, a annoncé le ministre, Jean-Michel Blanquer, ce mardi sur France Inter.

« Nous allons recruter 1.700 médiateurs, qui vont être des étudiants en médecine, en pharmacie, ou dans d’autres domaines, pour aider les personnels mobilisés à la réalisation de ces tests », a déclaré Jean-Michel Blanquer.

Des étudiants payés

Le ministre de l’Education nationale a précisé que ces étudiants seront « payés » pour aider à la réalisation des tests salivaires « entre maintenant et la fin du mois de juin ».

Ces tests seront réalisés par des « personnels de santé » et non par des enseignants, a-t-il réaffirmé, alors que ces derniers craignaient d’être mis à contribution. Le ministre estime que la France a les moyens logistiques d’arriver vers la mi-mars à l’objectif de 300.000 tests par semaine pour l’ensemble de la France.