Coronavirus : Non, les plages de Tel-Aviv ne sont pas réservées aux personnes vaccinées

FAKE OFF Des internautes s'émeuvent de prétendues interdictions à l'encontre des personnes non vaccinées sur les plages de la capitale économique d'Israël

Alexis Orsini

— 

Un masque abandonné sur la plage de Tel-Aviv (Israël), en mai 2020. (illustration)
Un masque abandonné sur la plage de Tel-Aviv (Israël), en mai 2020. (illustration) — Oded Balilty/AP/SIPA
  • Si Israël fait figure de référence en matière de couverture vaccinale contre le Covid-19, certains de ses citoyens pâtiraient en parallèle de mesures discriminatoires, selon plusieurs publications Facebook ou Twitter.
  • Nombre d'internautes affirment, images à l'appui, que l'accès à une plage de Tel-Aviv serait seulement autorisé aux personnes vaccinées.
  • Si l'affiche en question a bien été installée à Tel-Aviv, la municipalité explique à 20 Minutes l'avoir retirée au plus vite face à ce quiproquo, et n'avoir jamais envisagé d'interdire l'accès d'un quelconque lieu public aux habitants non vaccinés.

Edit du 1er mars à 18h45 : Précisions de la municipalité de Tel-Aviv, qui reconnaît une « erreur ».

Tandis qu’Emmanuel Macron et le gouvernement planchent sur la mise en œuvre, au niveau national, d’un décrié « pass sanitaire » – un projet de suivi numérique individualisé censé permettre de rouvrir les restaurants et lieux culturels –, certains lorgnent du côté d’autres pays, tels qu'Israël, pour tenter de s’offrir un avant-goût des prochaines mesures sanitaires potentielles.

Si l’Etat hébreu peut se targuer d’avoir à ce jour la plus grande couverture vaccinale du monde contre le Covid-19, des internautes s’inquiètent en revanche d’une mesure étonnante qui aurait été adoptée sur une partie de son littoral : l’interdiction d’accès à certaines plages aux personnes non vaccinées.

« En Israël ils ont fait des plages réservée aux personnes vaccinées, on marche sur la tête là », affirme ainsi la légende d’un post Facebook montrant la vidéo de deux bâches vertes, en bord de mer, portant une mention en hébreu et une autre en anglais, sur laquelle on peut lire : « Réservé exclusivement aux personnes vaccinées. » Mais c’est surtout sous la forme d’une photo virale, montrant les mêmes panneaux informatifs marqués d’un logo aux couleurs de la ville de Tel-Aviv, que cette affirmation circule sur les réseaux sociaux.

« [Pour] cet été chez nous ? », s’interroge un internaute, quand un autre se demande si un tel dispositif sera « bientôt tendance en France ».

FAKE OFF

L’une des premières occurrences de la photo remonte au samedi 27 février, sur Twitter, à la faveur de sa publication par une utilisatrice du réseau social dénonçant ce « tri » entre citoyens.

Elle partageait dans la foulée une vidéo diffusée en direct sur Facebook le matin même par une habitante de Tel-Aviv, dans laquelle on distingue clairement les deux bâches vertes, installées sur le sable, à quelques mètres d’installations de loisir pour les enfants. Comme on peut le voir à 35 minutes, notamment, le dispositif est loin de faire fuir les visiteurs puisque certains s’installent directement dessus, comme s’il s’agissait de sièges géants.

Ces images ont bien été filmées à Tel-Aviv, plus précisément le long de la promenade Shlomo Lahat : certaines  photos touristiques mises en ligne par la municipalité permettent d’identifier les lieux – et de constater que cet emplacement semble réservé à l’affichage de différents types de messages.

« Tel-Aviv n’a jamais envisagé de restreindre l’accès à la plage aux personnes vaccinées »

Contactée par 20 Minutes, la ville de Tel-Aviv indique que « le message sur les sièges géants faisait partie d’une campagne de soutien à la vaccination auprès du grand public. Nous avons commis une erreur en matière de formulation et le message a été interprété différemment de ce dont nous avions l’intention ». « En conséquence, nous avons rapidement supprimé le message hier et il sera remplacée dans les prochains jours », poursuit la municipalité, alors qu’une photo mise en ligne sur Facebook par un autre internaute, dimanche 28 février, montre effectivement le message informatif en anglais remplacé par un trou béant.

« Nous tenons à rappeler que Tel-Aviv n’a jamais envisagé de restreindre l’accès à la plage ou à tout autre lieu public aux personnes vaccinées. Le message en hébreu installé à côté indique simplement : "Vacciné à Tel-Aviv-Jaffa" dans l’espoir d’encourager les selfies et d’inciter à la vaccination », conclut la municipalité, non sans rappeler que 74.7 % de sa population éligible a reçu sa première dose de vaccin anti-Covid-19 et que 56.8 % d’entre elle a reçu les deux doses du vaccin Pfizer.