Seine-Saint-Denis : Déplacement d’Emmanuel Macron ce lundi pour promouvoir le mentorat

AIDES PROFESSIONNELLES Le chef de l’Etat souhaite que le nombre de jeunes bénéficiant de cette mesure en France passe de 25.000 actuellement à 100.000 fin 2021 puis 200.000 en 2022

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron, à l'Elysée le 25 février 2021.
Emmanuel Macron, à l'Elysée le 25 février 2021. — Thomas Coex/AP/SIPA

Afin de calmer les esprits dans un contexte tendu après la mort récente de trois adolescents dans des violences en banlieue parisienne, Emmanuel Macron se rend sur le terrain. Le chef de l’Etat effectue ce lundi un déplacement en Seine-Saint-Denis où il devrait annoncer des mesures pour multiplier le nombre de jeunes bénéficiant des conseils professionnels d’un mentor.

Dans le cadre de l’agenda gouvernemental sur « l’égalité des chances », le président devrait afficher « la forte ambition » d’augmenter le nombre de « mentorés » de 25.000 actuellement à 100.000 fin 2021 puis 200.000 en 2022 en France, a précisé la présidence.

Un concept plutôt nouveau en France

Concept relativement nouveau en France mais qui « monte en puissance », le mentorat désigne une relation interpersonnelle et bénévole d’accompagnement d’un jeune par un adulte, qui lui fait bénéficier de son expertise professionnelle et de ses conseils. Il s’agit pour Emmanuel Macron d’un « levier essentiel contre l’assignation à résidence et le déterminisme social », explique un conseiller de la présidence. Les mentors, actifs ou retraités, accompagnent des jeunes, parfois dès le début du collège, sur le moyen-long terme, en leur consacrant une à deux heures par mois.

Le dispositif, qui prendra place dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution », lancé en juillet 2020, vise à soutenir les associations et les entreprises déjà impliquées dans le mentorat et à convaincre d’autres de s’engager, pour un budget d’environ 30 millions d’euros pour 2021. Huit associations, dont Chemin d’avenir, l’AFEV, Article 1 ou Telemaque, sont en pointe au sein du Collectif Mentorat, accompagnant tous les ans près de 30.000 jeunes en difficulté partout en France. Parmi les entreprises les plus impliquées, figurent Axa, Accenture, BNP Paribas ou Total.