L’aventurier Guirec Soudée a bouclé sa traversée de l’Atlantique à la rame

PERIPLE Le navigateur breton est arrivé à Saint-Barthélémy vendredi après 74 jours en mer

Jérôme Gicquel

— 

Après 74 jours en mer, Guirec Soudée est arrivé vendredi en fin d'après-midi à Saint-Barthélémy.
Après 74 jours en mer, Guirec Soudée est arrivé vendredi en fin d'après-midi à Saint-Barthélémy. — Guirec Soudée

Quarante ans après Gérard d’Aboville, il a lui aussi réussi le défi de traverser l’Atlantique à la rame et en solitaire. Parti le 15 décembre des Canaries, Guirec Soudée est arrivé vendredi après-midi au port de Gustavia à Saint-Barthélémy dans les Antilles françaises. Avant d’être accueilli en héros sur la terre ferme par ses proches et par de nombreux locaux, le navigateur breton a reçu la visite à dix miles nautiques de la côte de l’équipage du patrouilleur La Violette qui lui a offert des croissants et du café en signe de bienvenue.

Guirec Soudée a eu droit à un comité d'accueil à son arrivée.
Guirec Soudée a eu droit à un comité d'accueil à son arrivée. - Guirec Soudée

Le natif de Plougrescant (Côtes-d’Armor) a ensuite été escorté par une nuée de plaisanciers, de kayakistes et de véliplanchistes venus le saluer. Après 74 jours en mer et un périple de près de 5.400 kilomètres, l’aventurier « est apparu très ému, un peu amaigri mais avec une très bonne mine », selon un membre de son équipe.

Il pense déjà à repartir dans l’autre sens

Au cours de sa traversée, le navigateur, qui s’était déjà illustré avec sa poule Monique en faisant le tour du monde à la voile, a connu quelques périples. Il a notamment croisé une baleine ainsi qu’une tortue qui prenait un malin plaisir à taper la coque de son embarcation.

A peine arrivé, Guirec Soudée se dit déjà prêt à repartir comme il l’a indiqué à nos confrères de Ouest-France. Après quelques jours de repos, il envisage de faire la traversée de l’Atlantique dans l’autre sens en partant cette fois des Etats-Unis courant mai pour rejoindre la Bretagne.