Rennes : Des logements bientôt chauffés grâce la ligne B du métro

ENERGIE Grâce à un procédé géothermique, les 54 appartements de la résidence L’Emblem dans le quartier de Cleunay vont bénéficier de la chaleur du métro

Jérôme Gicquel

— 

La résidence L'Emblem est située juste au-dessus de la future station Cleunay à Rennes.
La résidence L'Emblem est située juste au-dessus de la future station Cleunay à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Une résidence de 54 logements sera bientôt chauffée grâce au métro à Rennes.
  • La chaleur sera captée dans les parois de la station grâce à un procédé géothermique.
  • Un autre immeuble en construction situé place Saint-Germain bénéficiera également de ce dispositif de chauffage innovant.

Les deux immeubles flambant neufs détonnent dans le quartier de Cleunay à Rennes où le parc immobilier est un peu vieillissant. Situés juste au-dessus de la future station de la ligne B du métro, ils forment la résidence L’Emblem, construite par le bailleur Néotoa et constituée de 54 logements et de trois cellules commerciales. Les propriétaires occupants sont déjà installés depuis la fin de l’année et les locataires vont suivre dans les prochaines semaines.

Tous habiteront dans des appartements qui auront la particularité d’être chauffés grâce au métro. Ce n’est pas tout à fait une première en France car la chaleur du tunnel de la ligne 11 à Paris sert déjà à chauffer un immeuble de 20 logements dans le 4e arrondissement. Le procédé géothermique utilisé à Rennes est toutefois un peu différent puisque la chaleur est cette fois récupérée dans les parois de la station souterraine. « On n’a donc pas besoin que le métro soit en service pour que cela fonctionne », souligne Philippe Scouarnec, directeur adjoint de Néotoa.

Un autre immeuble chauffé grâce au métro place Saint-Germain

C’est la métropole rennaise qui est à l’origine de ce système énergétique qui permet de profiter de la chaleur du sous-sol pour chauffer à moindres frais. Lors de la construction de la seconde ligne, qui devrait être mise en service avant l’été, elle a ainsi participé au financement d’infrastructures permettant de capter les calories présentes dans les parois de certaines stations pour les convertir en chaleur. « Cette énergie est gratuite et la métropole nous la met à disposition à titre gracieux », indique Philippe Scouarnec, précisant que ce sont les propriétaires et les locataires qui en profiteront.

Pour que ces derniers ne se retrouvent pas sans eau chaude ou chauffage en cas de panne, Néotoa a tout de même équipé la résidence d’une chaudière qui interviendra en relais selon la consommation des foyers et la chaleur dégagée par le métro. Dans quelques semaines, les habitants de l’immeuble Le Persan, actuellement en construction place Saint-Germain, bénéficieront également de ce système de chauffage innovant.