Coronavirus EN DIRECT : Cette épidémie, nous en viendrons à bout, promet Jean Castex…

LIVE Suivez l'intervention du Premier ministre et du ministre de la Santé concernant l'épidémie de Covid-19

A.B.

— 

Coronavirus: conférence de presse de Jean Castex
Coronavirus: conférence de presse de Jean Castex — Capture d'écran - France.tv

L'ESSENTIEL

  • Après Nice et Dunkerque, reconfinés le week-end pour contrer la flambée de Covid-19, le gouvernement doit se pencher ce jeudi sur une dizaine de départements dont il juge la situation « préoccupante ».
  • Le Premier ministre Jean Castex et celui de la Santé Olivier Véran sont attendus jeudi à 18h pour annoncer de nouvelles concertations avec les élus pour ces départements.
  • Les deux ministres pourraient également aborder la question des traitements contre le Covid-19.

A LIRE AUSSI

LA VIDEO

 

20h10 : Ce live est maintenant terminé

Merci à vous de l’avoir suivi !

19h55: Le récap' des principales annonces du gouvernement

Départements en surveillance renforcée, vaccination des plus de 65 ans, nouveaux traitements… Retrouvez le détail des annonces de Jean Castex et Olivier Véran par ici.

 

19h36 : 20 départements sous « surveillance renforcée »

Si Jean Castex n’a annoncé aucun confinement national, qu’il « faut tout faire pour retarder », il a décrété le placement en « surveillance renforcée » de 20 départements. Ils recouvrent toute l’Ile-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, l’Oise, le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l’Eure-et-Loir. Tous les détails sont dans notre vidéo :

19h30 : Plus de 2,5 millions de morts recensés dans le monde

Plus de 2,5 millions de décès du Covid-19 ont officiellement été enregistrés dans le monde depuis le début de la pandémie en décembre 2019, selon un comptage réalisé à partir de bilans officiels fournis par les autorités jeudi à 17h30.

Au total, 2.500.172 décès ont été recensés, pour 112.618.488 cas déclarés. L’Europe, avec 842.894 morts, est la région la plus touchée, devant l’Amérique latine/Caraïbes (667.972) et les Etats-Unis/Canada (528.039).

Les pays ayant enregistré le plus grand nombre de morts liées au Covid-19 sont les Etats-Unis (506.232), le Brésil (249.957), le Mexique (182.815), l’Inde (156.705) et le Royaume-Uni (122.070). Ces cinq pays recensent à eux seuls près de la moitié des décès dans le monde.

19h04 : « Cette épidémie, nous en verrons le bout », promet Jean Castex

« Cette épidémie nous a éprouvés par sa durée et sa dureté, par ses évolutions souvent imprévisibles, a rappelé le chef du gouvernement. Mais cette épidémie, nous en verrons le bout : la progression de la campagne vaccinale nous permet de nous fixer un cap, la fin du printemps. A cet horizon, la protection des plus vulnérables devrait nous permettre de réduire les effets de cette épidémie sur la population tout entière ».

19h02 Les joueurs du XV de France « sont très malheureux »

La multiplication des contaminations au sein du XV de France a entraîné le report de leur match prévu dimanche contre l’Ecosse dans le tournoi des VI Nations. Interrogé sur d’éventuelles sanctions au cas où le protocole n’aurait pas été respecté, le Premier ministre Jean Castex, a indiqué que les joueurs « sont déjà eux-mêmes sanctionnés de ne pas pouvoir jouer, ils en sont très malheureux ». « Le sujet est suivi de près par le ministère des Sports en lien avec la Fédération française de rugby. Ne préjugeons pas en quoi que ce soit des suites qui pourront être données à tout cela », a-t-il ajouté.

19h02 Les joueurs du XV de France « sont très malheureux »

La multiplication des contaminations au sein du XV de France a entraîné le report de leur match prévu dimanche contre l’Ecosse dans le tournoi des VI Nations. Interrogé sur d’éventuelles sanctions au cas où le protocole n’aurait pas été respecté, le Premier ministre Jean Castex, a indiqué que les joueurs « sont déjà eux-mêmes sanctionnés de ne pas pouvoir jouer, ils en sont très malheureux ». « Le sujet est suivi de près par le ministère des Sports en lien avec la Fédération française de rugby. Ne préjugeons pas en quoi que ce soit des suites qui pourront être données à tout cela », a-t-il ajouté.

18h59 : Il ne faut pas espacer davantage l’injection de la deuxième dose de vaccin, estime le Pr Fischer

Interrogé sur la possibilité d’espacer l’injection de la deuxième dose de vaccin en raison d’un taux d’efficacité satisfaisant après la première dose, dans le but d’administrer cette première dose à plus de monde, le Pr Alain Fischer le déconseille. Il plaide pour le respect des délais préconisés par Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

18h56 : Olivier Véran enjoint les soignants à se faire vacciner

Questionné sur le cas des soignants qui refusent de se faire vacciner contre le Covid-19, Olivier Véran répond : « ça me pose un problème comme ministre, comme médecin, comme citoyen ». En outre, « cela pose des questions éthiques », estime-t-il. « Il faut se faire vacciner pour augmenter le nombre de personnes immunisées », insiste Olivier Véran.

« Les soignants, ils sont responsables, ils savent le fonctionnement d’un vaccin, ils savent aussi ce que c’est que le Covid, ils l’ont vécu », a souligné Olivier Véran. « Je les enjoins à faire confiance à la politique sanitaire de ce pays et à se faire vacciner », a-t-il poursuivi.

18h55 : Les Français aspirent à une territorialisation des mesures

« La situation actuelle n’est pas celle de la fin du mois d’octobre où la flambée épidémique était nationale, aujourd’hui la montée des cas est réelle mais plus lente, rappelle Olivier Véran. Cela permet d’adopter des mesures territorialisées car la situation n’est pas la même partout ».

« Les Français souhaitent qu’il y ait de la territorialisation, poursuit-il. C’est grâce au comportement de chacun que nous pouvons gagner du temps et chaque jour que nous gagnons et un jour de moins pour la fermeture des commerces ».

18h48 : Des mesures territorialisées, mais pas d’allégement en vue

« La nature des mesures que nous pourrions prendre à l’échéance du week-end du 6 mars, si la situation se dégradait dans les territoires surveillés, pourrait être celles prises dans la région niçoise ou à Dunkerque », précise le chef du gouvernement.

En revanche, pas d’allégement des restrictions prévu dans les départements moins touchés par le virus. « L’évolution générale ne nous permet pas à ce jour d’envisager des mesures de relâchement, mais une approche territoriale selon les données pourrait nous permettre de prendre de telles mesures. (...) L'objectif est de ralentir au maximum la progression épidémique ».

18h38 : AstraZeneca pourrait être proposé aux 65-74 ans

« Il semble [que le vaccin AstraZeneca] soit efficace chez les personnes âges de plus de 65 ans avec une efficacité bonne, souligne le Pr Fischer. Si ces résultats se confirment, c’est une excellente nouvelle puisque cela pourrait suggérer que ce vaccin pourrait être proposé et préconisé pour les personnes âgées de 65 à 74 ans ». Pour le Pr Fischer, rien ne justifie de considérer qu’AstraZeneca est un vaccin « de deuxième catégorie ». « Il est tout à fait efficace, sa place est complètement dans l’arsenal de la vaccination », insiste-t-il.

18h33 : « AstraZeneca est un très bon vaccin »

« Le vaccin AstraZeneca est fondé sur le principe des adénovirus modifiés pour permettre d’induire une réponse immunitaire contre la protéine Spike, précise le Pr Alain Fischer, le Monsieur vaccin du gouvernement. Les premières études montraient 62 % d’efficacité, mais lorsque le vaccin est administré de manière optimale l’efficacité monte à 80 % ». Un vaccin considéré à tort « moins efficace et moins bien toléré mais ceci n’est pas exact, précise-t-il. Le taux de protection analysé à travers les hospitalisations en Ecosse est égal au taux de protection assuré par le vaccin Pfizer, au-dessus de 90 %. AstraZeneca est un très bon vaccin ».

18h31 : 31.000 personnes vaccinées avec AstraZeneca

« Aujourd’hui, 35.000 Français ont été vaccinés par du vaccin AstraZeneca. C’est entre trois et quatre fois plus que le rythme habituel de vaccination du fait de l’ouverture pour ce public de 50 à 64 ans atteint de comorbidités », indique Olivier Véran.

18h29 : L’ANSM donne une « autorisation temporaire d’utilisation des anticorps monoclonaux »

L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a donné une autorisation « temporaire » à l’utilisation des anticorps monoclonaux, a précisé Olivier Véran.

18h26 : La moyenne d'âge des patients en réanimation en baisse

« Le variant anglais a pris une telle place dans l’épidémie que le nombre de contaminations et d’hospitalisations continue d’augmenter ». « L’âge moyen des patients admis à l’hôpital diminue de 6-7 ans en moyenne » précise le ministre de la Santé. Toutefois, « on peut espérer que pour 100 malades données, il y ait moins de formes graves » du coronavirus.

18h24 : Ouverture possible de la vaccination des plus de 65 ans début avril

« Nous espérons avoir terminé la vaccination de toutes les personnes âgées volontaires d’ici la fin mars et donc l’ouvrir à celles de 65ans et plus » à ce moment-là, début avril, a indiqué Olivier Véran, le ministre de la Santé.

D’ores et déjà, « les Français plus jeunes et atteints de comorbidités peuvent se rapprocher de leur médecin traitant pour être vaccinés », a-t-il ajouté.

18h20 : « D’ici fin mars, les deux tiers des plus de 75 ans seront vaccinés »

« D’ici fin mars, les deux tiers des plus de 75 ans seront vaccinés. En avril, nous ouvrirons la vaccination aux plus de 65 ans, assure le Premier ministre. Pour autant nous dépendons de la livraison des vaccins. A la mi-mai, la totalité des personnes de 50 se seront vus proposer une première injection ».

« A la mi-mai, la totalité des personnes de plus de 50 ans se seront vu proposer une première injection » contre le Covid-19, indique Jean Castex en soulignant que 80 % des résidents d’Ehpad « étaient désormais vaccinés ».

Le chef du gouvernement a également salué « l’arrivée prochaine de nouveaux traitements qui pourraient éviter l’apparition des formes graves de la maladie : les anticorps monoclonaux », ainsi que « le déploiement des tests salivaires » dans les établissements scolaires.

18h15 : « La campagne de vaccination se poursuit et s’amplifie »

« La campagne de vaccination se poursuit et s’amplifie. A la fin de ce mois de février, plus de 4 millions de vaccins auront été administrés à plus de 3 millions de personnes », a précisé Jean Castex. « Nous vaccinons beaucoup. Et si certains pays qui nous entourent ont à ce jour davantage vacciné que nous, la France est en tête pour la vaccination des personnes les plus exposées aux formes graves du Covid-19 », a-t-il ajouté.

18h12 : « La situation épidémiologique et hospitalière suscite une vigilance maximale »

« La situation épidémiologique et hospitalière dans d’autres agglomérations ou départements suscite une vigilance maximale car ces territoires cumulent des indicateurs défavorables », indique Jean Castex. Il s’agit de « toute l’Ile-de-France, une grande partie des Hauts-de-France et de Provence-Alpes-Côte-D’azur, mais aussi les départements du Rhône et de la Drôme, de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle, et enfin l’Eure-et-Loir. »

18h09 : « Des mesures renforcées à compter du week-end du 6 mars »

Vingt départements ont été placés sous « surveillance renforcée » en raison d’une circulation accrue de l’épidémie de coronavirus, et pourront faire l’objet de mesures de confinements locaux à partir du week-end du 6 mars si la situation continuait à se dégrader, annonce Jean Castex.

Les départements concernés recouvrent toute l’Ile-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, le Nord, l’Oise, le Pas-de-Calais, la Somme, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l’Eure-et-Loir, a précisé le Premier ministre lors d’une conférence de presse.

En effet ils « cumulent des indicateurs défavorables » à savoir un niveau d’incidence autour de 250 cas pour 100.000 habitants, une part de variant « supérieur à 50 % », une pression hospitalière « proche du seuil critique » et « une circulation virale qui commence à s’accélérer sérieusement ».

Le chef du gouvernement a donc demandé aux préfets des départements concernés d’« engager des concertations avec les élus » pour « envisager, dans tout ou partie de ces territoires, des mesures de freinage proches de celles mises en place à Nice et Dunkerque ». Un point sera fait « la semaine prochaine », et « si la situation continue de se dégrader, nous prendrons des mesures renforcées qui entreront en vigueur à compter du week-end du 6 mars », a-t-il ajouté.

18h08 : Le confinement prolongé de 15 jours à Mayotte

Le confinement est prolongé de 15 jours supplémentaires sur l’île de Mayotte, indique le Premier ministre.

18h05 : « Grâce aux efforts de tous, nous avons réussi à stabiliser l’épidémie »

« Grâce aux efforts de tous, nous avons réussi à stabiliser l’épidémie », déclare le Premier ministre. « Le confinement est un levier auquel recourir quand on ne peut pas faire autrement. Il faut tout faire pour retarder le confinement ».

18h03 : Le variant britannique représente la moitié des contaminations en France

« L’explication la plus évidente tient à l’apparition de cette nouvelle forme du virus, ce que l’on appelle les souches variantes, dont nous mesurons la progression jour après jour, déclare Jean Castex. La plus répandue dans notre pays est de loin celle dite du variant anglais qui concerne désormais à peu près la moitié des personnes atteintes du Covid-19 en France. »

18h00 : « La situation sanitaire de notre pays s’est dégradée au cours des derniers jours », déclare Jean Castex

« Notre premier impératif n’a jamais été négociable : protéger votre santé », a déclaré Jean Castex en préambule de son allocution. Mais « Le virus gagne de nouveau du terrain », et « la situation sanitaire de notre pays s’est dégradée au cours des derniers jours » a-t-il ajouté, évoquant les « 30.000 contaminations » enregistrées la veille.

17h46: Le « Covid long » doit être une priorité pour les autorités sanitaires, estime l’OMS

Les personnes souffrant de symptômes pendant une longue période « doivent être entendues si nous voulons comprendre les conséquences à long terme et la guérison du Covid-19 », indique le directeur de la branche européenne de l’OMS.

 

17h39: Une dizaine de départements jugés préoccupants

La situation épidémique « se dégrade » et « est très préoccupante dans une dizaine de départements », a alerté le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l’issue du Conseil des ministres, ce mercredi. « Certains territoires imposent même des décisions, des mesures rapides et fortes face aux risques imminents devant nous », a insisté Gabriel Attal. Le Premier ministre pourrait ainsi annoncer ce jeudi de nouvelles mesures restrictives. Un article à lire par ici.

 

17h32: Après Nice et Dunkerque, l’Ile-de-France bientôt confinée le week-end ?

Si l’incidence de l’épidémie de coronavirus est bien loin des seuils critiques relevés dans la région niçoise ou à Dunkerque, le nombre de nouveaux cas ne cesse d’augmenter en Ile-de-France. Le Premier ministre va-t-il annoncer un reconfinement de la région parisienne?

 

Bonjour et bienvenue dans ce live consacré à l’allocution du Premier ministre Jean Castex concernant l’épidémie de coronavirus. Olivier Véran doit également prendre la parole sur l’évolution des chiffres du virus.